14/08/2010

Des oiseaux dans l'eau du bain

Profitez, elle est à 22! Une telle aubaine, ça ne se refuse pas. MétéoSuisse a beau prédire la fin de l'été pour tout bientôt, l'eau du lac affichait toujours 22 degrés hier matin. Juste le top pour le bain quotidien.

Car si certains d'entre vous démarrent leur journée par un jogging, une clope ou le ménage, moi, je fais des brasses aux Bains. Et c'est en nageant en eau vive, entourée d'oiseaux, que j'ai pensé à la dame du courrier des lecteurs. Elle redoutait la fin de la biodiversité locale à cause de la disparition des hérissons. Qu'elle se rassure, tout n'est pas perdu: le centre-ville abrite encore une sacrée faune!

Dans l'eau des Pâquis, en plus de quelques humains en suspension, on croise une bonne trentaine de cygnes, des foulques, une famille de harles bièvres et des grèbes huppés. Mouettes et sternes montent la garde sur les claies, en attendant la venue des goélands. Et des cormorans gloutons. Les hérons s'envolent. Ils en ont marre de ces nageurs qui s'approchent trop du phare.

Dessous? C'est tout aussi varié. Tanches, perches, truites, carpes et brochets s'y baladent en toute liberté. Il paraît même qu'ils naviguent près des méduses ou des écrevisses d'eau douce. Sans oublier les puces de canard. Des ratons laveurs? Pas vus. Mais des «triathleurs», ça oui. Il y en aura en veux-tu en voilà dimanche aux Bains. Ces hordes de sportifs endurcis viendront fendre la vague et faire peur aux canards. Ce matin-là, même si l'eau est à 22 degrés, ce sera grasse matinée pour moi.

21:25 Publié dans lac | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.