31/08/2010

Couac sur la ligne de la rentrée

Ce coup-ci, on y est! La grosse machine de la rentrée scolaire s'est mise en marche lundi, aux petites heures du jour. Avec quelques ratés, c'est bien normal: on ne fait pas rentrer 71 140 élèves dans le système sans couacs.

Premier de la série, (mais on ne va pas feuilletonner jusqu'aux patates, rassurez-vous), la disparition surprise du bus spécial 45. Cette ligne, chère aux parents troinésiens, permettait à leurs ados d'arriver sans soucis au Cycle de Pinchat.

Or jeudi dernier, ils apprennent que ce service est supprimé. La tuile! Car les horaires de la ligne 45 ne correspondent pas à ceux de l'école. Et qu'il est trop tard pour inscrire leur enfant au nouveau Cycle de Drize, bien desservi. Du coup, ces ados devront partir beaucoup plus tôt le matin et faire un long trajet à pied.

Aux TPG, on comprend la colère des vingt familles placées devant le fait accompli. Mais ce n'est pas leur faute. Au printemps déjà, ils ont proposé un aménagement de la ligne pour arranger au mieux les bidons. Le DIP n'aurait pas retenu la proposition. De son côté, l'école ne se sent pas en faute, puisqu'elle n'a reçu des TPG qu'un papillon avec les nouveaux horaires, en réponse à sa préoccupation. Et alors, et alors?

Le fin mot de l'histoire sera connu jeudi soir. La direction du Cycle de Pinchat présentera aux familles une solution. Qui sera appliquée dès lundi. «Mais c'est quoi le problème avec ce bus?» disent déjà dans les couloirs certains élèves troinésiens. «Nous, on vient à vélo!»

11:04 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.