07/10/2010

Un «tourner à gauche» attendu

Sainte Cécile, patronne des musiciens, est fêtée le 22 novembre. Sortez luths et guitares. Mais Sainte-Cécile, c'est aussi une grande avenue, à Meyrin, où quelques habitants grincent des dents. Ce qui est fort peu musical, ma foi.

La raison de la fâcherie? Les travaux. Vous me direz que ce n'est pas difficile d'être irrité contre les trous ou bouchons qui prolifèrent sur les voies publiques. Sauf que là, après le chantier du tram, tout est revenu à peu près à la normale. Tout, sauf un «tourner à gauche» qui a disparu de la circulation, par les bons soins de la Direction générale de la mobilité.

La présélection permettait pourtant depuis longtemps aux habitants de l'immeuble 33-43, avenue Sainte-Cécile de rentrer directement chez eux lorsqu'ils venaient de la cité ou de Genève.

Depuis cette suppression, ils doivent désormais rouler 1500 mètres en plus. Ce serait plus simple si je vous faisais un dessin... Bref, à la hauteur de leur immeuble, les automobilistes continuent tout droit. Puis poireautent au feu de Champs-Fréchets, braquent plus loin, refont le feu dans l'autre sens et arrivent enfin chez eux.

Les locataires ont fait une pétition pour que ce fameux «tourner à gauche» soit rétabli. Les cent signatures n'ont pas suffi. L'Exécutif communal s'est réfugié derrière la DGM affirmant qu'une telle présélection nuirait à la fluidité du trafic. Une résolution vient d'être votée par Conseil municipal pour demander à nouveau ce rétablissement. Toutes ces voix à l'unisson... sainte Cécile en est toute retournée. Vers la gauche?

10:18 Publié dans circulation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.