18/10/2010

Silence, on compte

Mieux vaut être prévenu: ce dimanche, jour du Seigneur, pas de sports nautiques sur le Rhône. Ni de navigation de plaisance. Ce n'est pas moi qui fabule: l'information est parue dans la Feuille d'Avis Officielle. C'est dire si c'est du sérieux!

L'arrêté interpelle. Tout d'abord, on se demande bien quelles pratiques sportives se font encore à l'automne dans le fleuve. La nage? Mais non! L'aviron? Peut-être. Parce que le ski nautique, je n'en ai pour ainsi dire jamais vu sur ce plan d'eau.

La navigation de plaisance?  Je croyais que les croisières qui font la navette entre la ville et le barrage de Verbois s'arrêtaient en octobre, pour ne reprendre qu'en avril. Naviguent parfois encore sur ces larges courbes quelques barques à rames, des radeaux de fortune, des canoës. Qu'importe. Tout devra rester à quai dimanche, de 8h à 13h. Silence: on recense les oiseaux d'eau!

Là, j'aimerais être une mouche pour assister à la scène. Comment vont-ils faire, tous ces spécialistes de la faune, pour compter ces volatiles qui bougent tout le temps? Car ils volent, plongent sous l'eau pour réapparaîtres des mètres plus loin ou barbotent dans tous les sens. Impossible de les compter...

On les bague, alors? On les photographie et on compare? Ou on mesure la quantité de déjections et on fait ne moyenne? Je donne ma langue au chat.

Reste que l'opération doit prendre un sacré temps. Car ce n'est pas seulement ce dimanche que l'on demande aux humains bruyants ou agités de se retirer du Rhône. Ce sera un dimanche par mois, et ceci jusqu'en mars. L'excuse toute trouvée pour faire la grasse matinée.

11:50 Publié dans animaux | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.