12/11/2010

Futur en tous genres

Vous les avez aussi croisées, ces mimis? Elles étaient visibles un peu partout, ce jeudi. Et en des lieux pas courants pour des filles de 10 ans! La première, je l'ai entraperçue dans une arcade en cours de rénovation, un outil à la main. Que fait-elle ici à cette heure? Elle devrait être à l'école, non?

La deuxième siège à l'avant d'un camion mastodonte. Le genre de monstre qui bloque toute une rue pour aider au montage d'une grue. Plus loin, deux mignonnes trottinent derrière un homme au pont de l'Ile. L'adulte explique les travaux aux petites avec force gestes. Elles, toutes timides, regardent, admirent. Tout autour, on voit des messieurs qui marchent en tenant la main d'une gamine. C'est quoi, cette invasion? Mais c'est la Journée des filles!

Oups, la bourde! Depuis cette année, cette journée est devenue celle du Futur en tous genres. Les garçons de 5e primaire peuvent désormais accompagner leur mère au travail. C'est ce qu'a voulu faire Santiago. Au menu de jeudi, deux réunions à l'ONU avec sa maman qui bosse pour une ONG.

L'élève se réjouit de découvrir la salle des droits humains et le déroulement des séances. Voir sa maman à l'œuvre. Mais les agents de sécurité lui interdisent l'accès au Palais. Les moins de 16 ans n'ont pas le droit d'entrer. Mère et fils ont beau argumenter, rien n'y fait. Alors Santiago nous écrit: «Les Nations Unies ont «inventé» la Convention du droit de l'enfant, mais ils ne la respectent pas tellement. Je pense qu'ils devraient laisser les enfants accompagner leurs parents qui ont un badge pour y travailler, lors de la Journée filles garçons. Qu'en pensez-vous?»

09:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.