30/11/2010

Méli-mélo d'adresses

Cela fait partie de ces petites joies administratives dont on se passerait bien. Catherine et son ami habitent depuis onze ans à la même adresse. Madame reçoit un jour son matériel de vote par la poste. Mais pas Monsieur, bizarrement. Elle finit par téléphoner au Service des votations et élections. Au bout du fil, on lui assure pourtant avoir expédié tous les documents. Ça va arriver sous peu, dit-on. Cause toujours...

Tenace, la citoyenne lancéenne rappelle quelques jours plus tard le service. Qui se décide à renvoyer un nouveau courrier. Une semaine passe. Anne ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir à l'horizon? Que dalle! Au troisième coup de fil, on propose à Catherine de venir aux Acacias prendre les bulletins de vote pendant qu'il en est encore temps. Ce qui est fait illico presto, et tout rentre dans l'ordre. Ou presque.

Car la semaine suivante arrive à leur domicile une curieuse missive du Contrôle de l'habitant. «Nous avons appris que vous avez déménagé, veuillez remplir les formulaires, bla bla bla...» Ah bon? On a déménagé? Ça, c'est la meilleure!

Catherine et son ami se fendent d'un courrier pour dire que non, ils n'ont pas changé de crèche. Revient alors le temps d'un nouveau scrutin. Rebelotte: elle reçoit de quoi voter, lui pas. Dring un peu sec au service. Dans un éclair de génie, le fonctionnaire vérifie l'adresse. Elle est fausse!

Quelqu'un a dû s'emmêler les pinceaux sur le clavier. Taper un numéro fantaisiste. Car la rue reste la bonne. Le facteur n'a pas fait le pas de plus pour trouver, quelques allées plus loin, l'endroit où loge le couple. Nouveau courrier à l'administration pour préciser la chose. Enfin, les bulletins de vote de Monsieur arrivent dans une double enveloppe, la fausse dans la vraie adresse. Voter, parfois, il faut vraiment le vouloir!

10:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.