29/01/2011

Les pirates attaquent

Paraît que je suis émouvante de crédulité, m'a dit un blogueur bien intentionné. Ah bon, c'est vrai? Pourtant, quand j'ai vu débouler dans ma messagerie électronique le courrier de Swisscom, je n'ai pas marché. Na!

Posté en dehors des heures habituelles de bureau, ce mail d'allure officielle m'informe que le payement récent de ma facture n'a pas pu être traité par les bons soins de la société. Etrange. Jusqu'à nouvel ordre, ce n'est pas moi qui règle mes coups de fil au boulot.

La missive expose ensuite plusieurs cas de figure pouvant expliquer la chose et m'invite à «cliquer Ici Pour Une Résolution». L'usage de la majuscule tient étrangement plus de la prière que de la simple consigne commerciale. Mais bon, comme c'est le big boss Carsten Schloter qui signe le courriel, on peut y aller les yeux fermés.

Alors là, stop, pas touche! Pas au dirlo, non, mais au lien. Car il suffit de cliquer dessus pour livrer des informations personnelles au pirate embusqué devant son ordinateur. Cette arnaque inonde actuellement  les messageries. A tel point que la police vaudoise s'est fendue d'un message de prévention pour que les clients ne tombent pas dans le panneau. A Genève, on devrait bientôt faire de même, car les attaques montent en puissance.

On rappelle au besoin que les entreprises officielles ne demandent jamais des informations de cette façon. Donc pas d'états d'âme en mettant à la poubelle ce courriel de Swisscom. Pareil pour les variantes avec Visa et Paypal qui viennent de faire leur apparition. Comme dirait Nathalie, faites gaffe. Moi c'est bon, je ne suis pas crédule!

08:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.