03/02/2011

Le secret de l'oignon

Comment lutter contre cette crève qui me fusille les neurones? Georges vient de me rappeler un bon vieux truc que j'avais complètement oublié. Le fameux coup de l'oignon!

Je vous file la recette? Elle simple comme bonjour. Avant d'aller vous coucher, vous coupez la plante en deux et vous disposez ces rondeurs tout près de votre lit. Au petit matin, l'oignon aura pompé toutes les bactéries environnantes. D'où son triste aspect. Tout flapi et flagada. Bon à jeter. Pas comme vous, qui aurez la mine des grands jours. L'odeur? De toute façon, vous aviez le nez bouché, alors...

L'oignon, c'est encore du gâteau par rapport à ce remède de grand-père. Le cataplasme de beurre autour du cou, pour faire passer l'enrouement ou l'extinction de voix. Oui, j'ai testé. Une fois. Efficace, certes, mais d'un compliqué! Car la matière grasse fond, faut-il le rappeler. Et je ne vous dis pas l'état des foulards après une nuit au beurre...

On peut encore coupler l'expérience avec du sirop fait maison. Il faut pour cela un bon gros navet! On le coupe en deux et on l'évide juste assez pour y déposer des morceaux de sucre candi. Attendre quelques heures, le temps que les cailloux bruns se liquéfient. Vous m'en direz des nouvelles.

Ma copine Sonia m'a aussi conseillé la botte de persil à porter en pendentif. Il paraît qu'il n'y a rien de tel pour dégager les poumons. C'est d'un chic, ma chère! Mais là, c'est trop pour moi. Me trimballer avec du persil!

Je vais faire plus discret. Ce soir,  c'est dodo à côté de l'oignon! Et si ça ne marche pas, je reste au lit.

08:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.