29/04/2011

Les joies du printemps

Ah, les joies bucoliques du printemps! Rosemary peut vous en parler, elle qui profite du moindre rayon de soleil pour se mettre au vert et goûter aux délices de saison. Mardi dernier, par un grand beau temps, elle s'installe sur un mur en pierres du petit jardin des Asters. Un coin cosy, abrité par des buissons, où elle lit en paix. Le paradis sur terre...

Soudain, c'est la douche froide! Un jardinier vient d'arroser généreusement les arbustes qui la protégeaient. Rosemary ruisselle d'eau fraîche. Elle n'a pourtant rien d'une plante verte souffrant de sécheresse. «Vous auriez pu prévenir!» dit-elle, un brin agacée. «Oh, vous êtes mouillée?» s'inquiète le jardinier. «Non. Je dé-gou-line!»

L'arrosée réussit l'exploit de rentrer chez elle pour se changer sans croiser une tête connue en route. Ça l'arrange. Vu l'état de son pantalon, on aurait pu jaser, dans le quartier. Se serait-elle oubliée, la pauvre?

Christiane et ses trois petits-enfants ont failli eux aussi se retrouver avec une tache humide au mauvais endroit. Lundi de Pâques, la famille mange à la pizzeria du Centre commercial de Balexert. L'établissement n'a pas de WC, rien de nouveau sous le soleil. Les habitués savent que deux toilettes publiques sont ouvertes à l'étage.

Là, rien du tout. Fermés, les lieux d'aisances. Christiane a dû batailler ferme entre le cinéma et le Mac Do pour que la famille puisse utiliser les leurs. Et ça la contrarie. «Le client d'un restaurant a le droit d'aller au petit coin sans que cela pose problème.» Bien vu! Car s'il n'y a pas de toilettes accueillantes dans «le plus grand centre commercial de Suisse romande», mais où va-t-on?

06:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.