30/05/2011

Bouchons dans les vignes

Quel week-end, mes aïeux! C'était le plein été en mai, avec cette chaleur si insolente pour la saison qu'elle poussait tous les humains au grand air. A se demander d'ailleurs où ils étaient, tous ces gens, le reste du temps.

Parce que là, il en sortait de partout, du monde, pour remplir les fêtes aux parcs, la rue aux puces, les jardins privés à visiter, les quais à promenades, les lieux à grillades. Du monde partout pour profiter de ce ciel si bleu, et de ces roses tellement en fleurs qu'on se demande bien ce qui restera d'elles l'été venu.

Du monde partout, donc des bouchons! Ah, les bouchons... Samedi, ils ont boudé la ville pour sévir en campagne, juste retour des choses. Des hordes de citadins et de touristes ont ainsi pris d'assaut les régions viticoles pour faire la tournée des 92 caves genevoises. Gros embouteillage dans le Mandement...

A Dardagny, il fallait ne pas craindre la foule pour tenter l'aventure. On a même croisé le petit train blanc des quais qui faisait tchouk tchouk entre les caves bourrées de clients. Des amateurs de vin béats, la main rivée sur leur verre à cinq balles, travaillant dur la dégustation. Certains ne chômaient pas!

Car cela fait depuis belle lurette que le vin genevois ne raie plus les vitres, comme on s'en moquait autrefois. Il séduit, flatte les sens, à tel point que c'est par cars entiers que des Français sont venus goûter ce millésime 2010. Les bouchons ont sauté. Allez, santé, les viticulteurs, et merci pour cette belle cuvée!

08:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.