10/06/2011

Le tricot crée des liens

Je vous vois déjà venir, avec vos mines moqueuses. Le tricot? Ha! ha! ha! C'est bon pour les grands-mères, et puis ça pique, ces pulls et ces écharpes faits main. Mais quelle bande de douillets... Non, Messieurs! Le tricot, c'est on ne peut plus tendance. Ses matières sont douces au toucher, sa pratique fait du bien. Pas vrai, Mesdames?

Ce ne sont pas les fidèles du club de tricot «Saconnex-Amitiés» qui diront le contraire. Chaque semaine, elles se réunissent pour avancer leur ouvrage tout en babillant. C'est toujours plus marrant que seule devant sa télé.

Ces expertes en mailles ont été contactées par une personne travaillant à l'OMS pour voir si elles pouvaient joindre l'utile à l'agréable. A savoir tricoter des tuniques pour des bébés afghans, afin d'encourager les futures mamans à accoucher à l'hôpital, et limiter ainsi le risque de mortalité.

Depuis, ces dames n'ont pas chômé. Elles ont déjà livré 86 petits vêtements et désirent continuer sur cette belle lancée. Mais il leur manque la matière première. La laine. Douce, si possible.

D'où cet appel aux lectrices (lecteurs?) de l'encre bleue. Si vous avez de jolies pelotes qui pourraient être travaillées avec des aiguilles moyennes, ces dames sont preneuses. Il suffit de contacter Anne-Marie, responsable du club de tricot (022 798 11 86) ou Diny (022 798 23 24) pour arranger la livraison et obtenir plus d'informations.

Songez à leur proposer des couleurs qui flattent le teint des nourrissons, tant qu'à faire. Pas du vert-de-gris pour chaussettes militaires. Les Afghans ne connaissent que trop cette couleur.

08:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.