18/06/2011

Rendre les plaques

Suite de l'épisode, je vous l'avais promis. Vous vous souvenez? L'arrêt provisoire de la ligne G des TPG appelé «P+R Veigy» et pas l'ombre d'un parking d'échange à l'horizon? Et bien, il aurait dû être prêt pour fin juin, me dit-on du côté genevois. Autre son de cloche à la Mairie de Veigy: les travaux débuteront à la fin du mois. Nuance!

Mais cet équipement se fera, promis juré, juste à côté du giratoire qui sera construit à deux pas de la frontière. Ce P+R devrait être mis à disposition des pendulaires en fin d'année. Ça fera toujours 150 voitures de moins coincées dans les bouchons à la rampe de Vésenaz et ailleurs. C'est bon à prendre.

Car ça coince grave au bout du lac, et je ne vous apprends rien.

«C'est quand qu'on va où?» Cette question, écrite au gros feutre sur un panneau de signalisation orange, à Carouge, résume bien la perplexité qui s'empare des usagers de la route, perdus dans le labyrinthe des travaux.

C'est quand qu'on va où?» entre les flèches qui conduisent à des routes barrées pour la Fête de la musique, les interdictions d'aller juste là où il faut, et les détours si compliqués à suivre qu'on ne sait plus où l'on voulait se rendre, à tant tourner autour du pot. C'en est décourageant. Ou rageant tout court.

Ne reste bientôt plus qu'à rendre les plaques. C'est peut-être bien le but de la manœuvre, au fond...

Alors, on va où ce week-end? A la Fête de la musique, bien sûr! Dans les rues fermées à la circulation. Et là, plus question de pester contre ces mesures qui permettent au public de se déplacer librement d'une scène à l'autre. Mais pester contre la pluie, ça oui!

08:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.