29/06/2011

Pirates à l'abordage

Encore un bouchon en vue! Mais pour une fois, on ne va pas rouspéter, promis juré. Car c'est la Fête des écoles enfantines, cet après-midi. Si le temps le permet, près de 5500 enfants seront rassemblés en un cortège haut en couleur qui partira à l'abordage des Bastions depuis la promenade Saint-Antoine, en passant par les Rues Basses.

Une manifestation qui attendrit même les plus coincés des Genevois. Normal. On a vite la larme à l'œil, ou le hochement de tête ému, devant tous ces petits mômes qui défilent déguisés, un brin intimidés, en se tenant la main ou en s'accrochant à celle de leur maîtresse toute pimpante.

Là, je m'avance un peu. Le thème de ces promotions étant la piraterie, ces jolies enseignantes vont peut-être muer en de terribles flibustières, pour les beaux yeux de Jack Sparrow. A vérifier sur place, pour autant que la météo le permette.

Avec ou sans cortège, très belle fête à tous ces enfants, à leurs parents, et à tous ceux qui célébreront la fin de l'école d'ici à vendredi dans les communes genevoises. Vive les vacances, plus de pénitence, les cahiers au feu, certes, mais pas de maîtresse au milieu, s'il vous plaît!

Je saute du coq à l'âne pour passer un message de Daphné. Cette dame cherche un sifflet pour dresser son jeune chien. Elle aimerait trouver le même que celui utilisé par le berger David dans l'émission «Passe-moi les jumelles» du 25 mai dernier. Si vous avez un tuyau, ou mieux, si un tel instrument dort chez vous, vous pouvez me le filer, je le transmettrai à Daphné. Je n'ai pas de chien à dresser...

08:04 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Et, même si la circulation est perturbée, on a tous été " gosse", ne l'oublions pas.
D'accord de mon temps la situation était autre, (les années quarante), mais les promos, les belles robes, le beau bouquet de fleurs venant de chez mère-grand, quels souvenirs, puis le défilé se terminait dans un temple où nous chantions tous ensemble un ou deux chants ...., qu'on était heureux, fiers...
Le dimanche qui suivait les promotions nous nous rendions en famille dans un restaurant à la campagne, un accordéoniste était présent, les adultes dansaient et nous, nous avions droit à un sirop grenadine.., quelle fête !

Écrit par : Eulalie | 29/06/2011

Déjà que l'encre bleue n'a plus aucun intérêt, mais aujourd'hui cela dépasse les limites.

On apprend deux fois (1er et 3e paragraphe) que les promos ont lieu si le temps le permet.

Et on retrouve le même papier en page 21...

Rien d'autre à raconter???

Écrit par : dumontel | 29/06/2011

Les commentaires sont fermés.