22/08/2011

Chaude, la rentrée!

Enfin! Ça commençait à faire long, tout cet été sans vous. Sept semaines au total, si j'ai bien compté. Tu parles d'une lâcheuse... Sauf que j'y étais pour rien, cette fois-ci. Je me suis tout bonnement effacée devant les séries d'été, celles qui vous ont amenés au grand air. Ça faisait du bien, ces bains de minuit ou ces balades à l'alpage! Vous avez aussi testé la chose? Que du bonheur!

Là pourtant, c'est le début de la fin. Des vacances, donc. La ville se remplit chaque jour un peu plus de gens et de véhicules. De bruits et d'odeurs. Et puis il y a des signes qui ne trompent pas. Ce jeudi, le Cirque Knie débarque sur la plaine de Plainpalais. Avec lui sonne la fin de la grande récré estivale. Eh oui, lundi prochain, c'est déjà la rentrée des classes.

Chaude, la rentrée! Caniculaire, même. Notez que c'est le moment où jamais, depuis le temps qu'on nous l'annonce, cette flambée des températures. Avec un peu de chance, nos chérubins seront encore dispensés de cours pour fuir des salles transformées en étuves. On se pince...

Chaude aussi, la rentrée chez les décideurs du cru. Dernier exemple en date, cet ordre venu d'en haut pour rassurer la population: «Rasez-moi ces buttes, qu'on voie les dealers dealer à la promenade de Saint-Jean.» Certes. Sauf que ça ne changera rien. Les trafiquants trafiqueront toujours, avec ou sans buttes. Suffit de voir ce qui se trame partout ailleurs en ville. Et puis, je vous le demande: si l'on rase tout ça gratis, que deviendront les champs de coquelicots transformant chaque été ce lieu incertain en tableau de Monet? Un peu de poésie urbaine, ça ne fait jamais de mal.

11:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.