16/11/2011

Annonce mal ciblée

Maeva est toute excitée. Dans sa boîte aux lettres, une grande enveloppe rouge et bleue l'attend. Oui, c'est bien pour elle: il y a son prénom et son nom dessus. Elle la tourne et la retourne dans ses petites mains. Et du haut de ses huit ans et demi, elle s'interroge. C'est quoi? Un catalogue de jouets?

Elle ouvre. Déception! C'est de la pub, certes. Mais pour de gros joujoux. Des BMW. «Less emissions. More driving plasure.» La petite n'y comprend rien. Ses parents non plus. Car leur fille, jusqu'à preuve du contraire, n'est pas une expatriée, comme le suggère le courrier. Et l'anglais, elle ne le pratique guère. Best regards, lui dit pourtant le managing Director. Maeva n'a pas répondu.

Monique a suivi quant à elle l'action de la Coop, vendredi dernier. Vous vous souvenez? Le 11/11/2011, le magasin promettait de multiplier par 11 les superpoints. Mais attention! Il fallait imprimer le e-bon, ou découper la réclame, pour en profiter. Fallait le savoir. Sans ticket, tintin! Moralité, dit Monique, qui a fait spécialement ses courses ce jour-là: «On se fait toujours avoir, ça devient fatiguant!»

Autre surprise cette année, les billets offerts pour se rendre aux Automnales. L'invitation «ne constitue pas un titre de transport», est-il précisé sur le billet. Pour qu'il le devienne, passer par la case «guichets TPG». Ceux de la gare Cornavin, de Rive ou au Bachet. Autant dire une expédition, si l'on habite loin de là, et de belles files d'attente en perspective!

Au lieu de payer le bus, ou le train, pour aller chercher ce titre de transport gratuit, mieux vaut grimper à Palexpo par ses propres moyens. On perd moins de temps. Car c'est bien connu. Les Automnales, on y court!

08:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.