04/04/2012

L'envol des vélos

Les Genevois sont donc fans de vélos.

Oh, pas tous, à lire les courriers de lecteurs qui déplorent régulièrement la conduite rock and roll de certains adeptes de la bécane. Ceux qui prennent les trottoirs pour des pistes cyclables. Or ces pédaleurs s'estiment dans leur bon droit puisque leurs bandes jaunes sont utilisées par les motards. C'est la guéguerre du bitume, encore et toujours...

Malgré tout, le trafic cycliste au bout du lac a augmenté de 30% en deux ans, si l'on en croit les statistiques. Alors il y a un truc qui me chiffonne. Comment font-ils, tous ces adeptes des deux-roues, pour ne pas se les faire piquer? Parce que s'il y a un grand classique, dans la région, c'est bien le vol des bicyclettes!

Normalement, chaque immeuble devrait disposer d'un local à vélos. Pas un qui soit partagé avec les poubelles. Mais un vrai, où les locataires puissent ranger leur petite reine avec égard.

Or actuellement, de nombreuses régies ou propriétaires préfèrent louer ces locaux à des activités plus rentables. C'est idéal pour stocker des archives médicales ou des surplus de magasins. Les vélos? Que les sprinteurs se débrouillent! Ils peuvent les mettre sur leur balcon ou dans leur appartement. Pourquoi pas au-dessus de leur lit, tant qu'à faire. Mais surtout pas sur le palier.

Reste alors la rue comme garage à deux-roues. Là où tous les poteaux sont déjà pris d'assaut par de gros cadenas. Là où ils finissent par s'envoler un jour.

Alors je me demande bien comment ils font, tous ces nouveaux cyclistes, pour garder leur vélo au chaud...

08:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Ne posez pas de questions embarrassantes, s'il-vous-plaît. C'est nul comme slogan électoral. Tandis que "Vive la mobilité douce", ça la jette!

Écrit par : Mère-Grand | 04/04/2012

Les commentaires sont fermés.