18/04/2012

L'érable de Champel

Ce n'est qu'un petit érable. Pas particulièrement beau, pas spécialement rare. Mais à Champel, il est couvé du regard.

Faut dire que cet arbre est un rescapé des coupes du CEVA. Avec ses branches timides, il ne parvient pas à cacher la «forêt» qui se trouvait sur le Plateau il n'y a pas si longtemps encore. Le feuillu se dresse en bordure du chantier, avec de gros engins qui lui tournent autour. Si rien n'est entrepris pour le protéger, il va crever.

Or, l'érable a fait l'objet de tractations entre les défenseurs des arbres et le CEVA. Qui, pour montrer sa bonne volonté, s'est engagé à le faire transplanter. A condition que sa terre d'asile appartienne à la Ville de Genève.

Bien! En théorie. Car en pratique, c'est une autre histoire. Une habitante s'est souciée de voir cet arbre toujours en place. On lui a répondu que la Cité des parcs refusait de le prendre, car elle n'avait pas de place pour lui!

La raison avancée n'était peut-être pas la bonne. Toujours est-il que le SEVE vient de changer d'avis. Il se propose aujourd'hui de l'accueillir dans le parc Bertrand!

Selon les spécialistes, l'arbrisseau serait en mauvais état et il n'est pas sûr qu'il reprenne goût à la vie. Même si l'opération coûtera près de 5000 francs au CEVA. Mais comme dirait notre maire à tous, ça vaut la peine d'essayer!

Les travaux devraient être faits dans les jours à venir. Alors si vous voyez des gens s'affairer autour de l'érable, ne hurlez pas à la mort, amis de Champel. C'est pour son bien qu'on le déterre. Prévoyez plutôt une petite verrée pour fêter son arrivée au parc Bertrand!

08:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.