19/04/2012

Un certain ras-le-bol

Bien sûr, des choses infiniment plus graves secouent le monde. N'empêche! Les agacements du quotidien peuvent aussi nous faire broyer du noir. Josette me fait donc part d'un gros ras-le-bol: les vols, y'en a marre!

Son mari a bientôt 82 ans. Il a mauvaise vue, mauvaise ouïe, mauvais équilibre. Mais il fait tout pour continuer à vivre normalement: il met ses lunettes, son appareil auditif, prend sa canne et hardi petit!

Ce retraité utilise souvent les TPG. Or, pour la deuxième fois en très peu de temps, on vient de lui piquer son portefeuille. Où donc? Dans le tram 12, toujours bondé, entre Carouge et les Palettes. Un terrain de chasse idéal pour des voleurs bien organisés.

Alors ça commence à bien faire! Faut-il désormais voyager dans les trams sans argent, sans abonnement ou pièce d'identité pour ne rien se faire escamoter, quand on est âgé? C'est d'un décourageant...

Notez que les plus jeunes n'échappent pas à cette épidémie de vols. Même sur leur lieu de travail. Un employé s'est ainsi fait piquer lundi son sac à dos dans un cabinet de physio de Cressy. Dans ce sac, un ordinateur. Contenant des tas de documents très précieux pour lui.

Son porte-monnaie a été retrouvé à Onex, c'est déjà ça. Mais ce qui lui importe aujourd'hui, c'est de récupérer ses notes, ses cours et tout son travail stocké dans la bécane.

Si le kleptomane avait la bonté de mettre le contenu des fichiers sur une clé USB et me l'expédier, ce serait top! Anonymat assuré. Qu'il garde l'ordinateur mais fasse au moins ce geste. C'est trop demander, peut-être?

08:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Bonjour, évidemment c'est très triste pour cet aîné comme pour ce jeune étudiant, mais franchement: aujourd'hui, on est en 2012. Est-ce que les gens ne peuvent pas faire un peu plus attention à leurs affaires? Un portefeuille, cela se met dans une poche de veste intérieure, fermée! Un ordinateur dans un sac à dos, quand on va chez le physio, on ne le laisse pas au vestiaire, on le prend avec soi dans le cabinet de traitement!
Je suis quand même consterné de voir à quel point les gens sont nonchalants, quelquefois. Cela m'énerve qu'il y ait des voleurs, mais cela m'énerve encore davantage qu'on se "laisse voler" si facilement! Souhaitons que les assureurs assument aussi.

Écrit par : Moi Je | 20/04/2012

Les commentaires sont fermés.