27/08/2012

Stop avant le choc


Aujourd’hui, retour à la normale!

Eh oui, c’est la rentrée des classes. La reprise d’une vie trépidante, que l’on soit ou non directement concerné par le monde de l’école.

Dans le premier cas, celui des parents qui ont de jeunes enfants en âge de scolarité, c’est le début d’une période fort agitée: les yeux toujours sur la montre pour tenir les horaires, le goûter à préparer, le cartable à remplir, les activités parascolaires à organiser, les petits à accompagner, rassurer, consoler. Courage, les parents…

Dans le deuxième cas, le retour en classe des 70 000 élèves de l’instruction publique plus tous ceux des écoles privées signifie soudain plus de monde partout. Dans les bus, sur les routes, dans les rues. Donc pas mal d’agitation et des énervements en vue. Car oui, en plus, il y a des travaux!

D’où l’importance de rappeler la campagne de prévention du TCS «stop avant le choc» diffusée depuis le début du mois d’août. Pendant que vous vous doriez la pilule sous d’autres cieux…

En résumé, si vous conduisez un quatre ou un deux-roues, il ne suffit pas de ralentir quand passent les écoliers. Il faut s’arrêter. Les laisser traverser en toute sécurité. Ce n’est pas trop difficile, et ça sauve des vies. Voilà!

Alors très bonne rentrée scolaire à tous les enfants qui vivent ce grand jour. Et particulièrement à Rachel, une fillette de 8 ans qui a perdu son petit chat en peluche tigré gris et blanc sur la place de jeux de Plainpalais. C’était avant l’arrivée du Knie. Si les deux garçons qui ont emporté son doudou pouvaient me le rapporter, j’en connais une qui serait drôlement contente.

08:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.