09/01/2013

Des figures disparues

Ces personnages font partie du paysage genevois depuis des lustres. Nous les croisons régulièrement dans les rues de la ville. Bonjour-bonjour! Parfois on se contente d’échanger de simples regards et tout va bien.

Jusqu’au jour où nous ne les voyons plus. On ne le remarque pas tout de suite. C’est au fil du temps que leur absence se fait sentir. Oh, rien d’affreusement triste. Juste un petit pincement au cœur. Où sont-ils donc passés?

Et puis au hasard d’une conversation ou d’un entrefilet dans la presse, nous découvrons qu’ils ne sont plus. Comme Marie-Jeanne. La dame aux fleurs.

Elle se déplaçait autrefois à vélo pour vendre ses roses ou ses mouchoirs dans les bistrots de la cité. Ça vous revient? A passé 90 ans, elle se tenait encore à la gare Cornavin, proposant de maigres œillets aux voyageurs.

Des articles parus hier disent que Marie-Jeanne s’en est allée l’été dernier, et que sa petite-fille la fait revivre au théâtre avec sa pièce, «Digital Dahlia». J’irai donc retrouver la dame aux fleurs à la Maison de quartier de la Jonction, où ce spectacle se joue jusqu’au 19 janvier (on réserve au 022 418 94 94).

Sissi a aussi tiré sa révérence début décembre. Ce natif de la rue de Berne était devenu la vieille dame la plus sexy des Pâquis avec ses minijupes légendaires. Une tenue excentrique, certes, mais un propos clair et intelligent.

La place de la Navigation semble bien déserte depuis que Sissi n’y pédale plus sur son vélo pliable, ses longues tresses au vent, le chapeau un brin de travers, portant un regard amusé sur le monde.

Je les aimais bien, ces deux-là!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Sissi était mon voisin du 3ème étage il nous manque déjà
il savait tout faire tout était réparable grâce à lui je tapote sur un ordinateur
"votre altesse " voulez-vous partager notre repas c'était l'invitation de chaque samedi.
il était toujours disponible pour faire les courses pour demander des nouvelles et si j'avais besoin de quelque chose
je suis sa voisine depuis 1968 et connaître sa maman décédée que Sissi a accompagné tout au long de sa terrible maladie
Il a rejoint sa mère au ciel elle l'appelait Sissi

Écrit par : jelena stojkovic | 10/01/2013

Les commentaires sont fermés.