11/01/2013

Centimes en stock

Il y a des signes qui ne trompent pas: Jules est désormais au pageot, bien au chaud sous la couette. M’est d’avis qu’il va roupiller tranquille jusqu’à l’hiver prochain, le temps de tout bien digérer. Eh oui, la Thune 2012, c’est terminé!

J’avais promis de vous donner le montant total de la collecte après les Rois. Ce sera chose faite demain. Car il me reste encore quelques détails à régler d’ici là. Dont un qui me prend la tête. D’ailleurs si vous pouvez m’aider à le résoudre, c’est volontiers!

J’ai hérité de plusieurs kilos de monnaie d’euros. En rouleaux de 1, de 2, de 5, de 10 centimes, réunis dans un sac épouvantablement lourd. Plus une besace bourrée de centimes d’euros non triés. Pour les changer, bonjour! Personne ici n’en veut.

Les banques voisines, niet. La Poste française? A vérifier. Mais depuis ses changements de téléphone, c’est bientôt plus compliqué d’appeler le bureau de Saint-Julien que celui de Reykjavik: il faut passer par le siège de Paris, qui renvoie à une autre centrale qui vous balade plus loin, etc.

Si ça continue, je ferai don de ces centimes à Bernadette. Mais oui, l’ex ex-première dame de France. Elle au moins accepte les pièces jaunes!

N’empêche. Je préférerais les changer. Et faire grossir encore la Thune qui a pu compter cette année sur le soutien des Mairies de Chêne-Bourg et de Genthod. Sur l’aide de la commission sociale de Migros Genève. Sur les scrabbleuses et les Dames d’Anières, les «Anciennes» de Vésenaz, sur l’Association des intérêts de Confignon et la Pétanque locale (un gros bisou en passant pour Cédric). Merci à tous! Suite et fin demain.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.