15/01/2013

Menues surprises

Pour ses vacances d’hiver, Marta a opté pour un charmant hôtel en Haut-Valais, près de Zermatt. Après une journée de ski, histoire de varier les plaisirs, elle allume la télé: 150 chaînes à disposition. Tu parles d’un beau bouquet!

La Genevoise zappe. L’écran diffuse des émissions en russe, en polonais, en croate ou en slovaque. Plus d’autres langues qu’elle ne maîtrise pas vraiment. Elle zappe encore. Ah là, on parle en anglais et en allemand. A quand la chaîne en français? Elle zappe toujours. Mais rien. Pas de Rochebin. Pas de RTS.

Marta, ça la fait tiquer. En ce haut lieu touristique, les clients romands seraient-ils une espèce en voie de disparition, ou comptent-ils vraiment pour beurre? Faudrait mener l’enquête!

Autre surprise pour Jean-Pierre, ce piéton balèze qui s’engage l’autre jour sur un passage clouté à Rive, alors que le feu vert clignote pour lui. Un cycliste passe en force et l’oblige à stopper net. Jean-Pierre lance une remarque à ce pédaleur fou. Lequel pique la mouche, rebrousse chemin et vient menacer Jean-Pierre avec la face de son engin dressé sur une roue. Une vraie position de bête féroce avant l’attaque.

La situation s’envenime encore d’un cran quand un passant prend le parti du cycliste et insulte copieusement le piéton. Lequel devrait sans doute s’excuser de traverser quand c’est son tour… Je ne vous dis pas l’ambiance!

Et alors? La simple vue d’agents de police arrivant sur place calmera le sprinteur qui s’évanouira dans la circulation, laissant le piéton tout retourné sur ses lignes jaunes.

C’est dur, parfois, la mobilité douce.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.