17/01/2013

Le jeans cartonne

Pour éviter tout anglicisme, je pourrais parler de lui comme étant le pantalon de grosse toile de coton teinte en bleue à l’origine. Le futal le plus en vue. Celui que tout le monde met, à la ville comme à la campagne, en version chic ou décontracté.

Le jeans, pour faire court!

Eh bien certains sont prêts à payer cent sous pour le porter un jour au travail, histoire de se libérer du tailleur ou du costard-cravate de rigueur. Mais pas seulement: ils le font aussi de bon cœur pour participer à une action de solidarité que vous connaissez bien.

L’opération «Jeans Fridays» de l’entreprise Cargill s’est donc déroulée en décembre dernier. Pendant ces quatre vendredis frisquets, les porteurs de jeans ont obéi à Jules qui leur disait, droit dans les yeux, «give me a thune!» La somme ainsi réunie par les employés a été ensuite doublée par l’employeur. J’attendais le résultat de cette belle initiative pour boucler définitivement mes comptes. Je n’ai pas été déçue: elle a cartonné!

Avec l’apport des jeans et de tous ceux qui se sont glissés dedans pour la bonne cause, la Thune du Cœur 2012 se monte désormais à 76 500 francs! Qui dit mieux?

Mais non, je plaisante, c’est fini! Je risquerais autrement de vous gaver…

Un immense merci à tous ceux qui ont contribué à cette belle réussite, car ce n’était vraiment pas gagné d’avance. Merci aussi aux dames qui m’ont donné des pistes pour changer les kilos de monnaie d’euros qui me restent sur les bras. Comme ce transfert de fonds risque de prendre un certain temps, il alimentera la Thune 2013.

Parce que oui, on remet ça, bien sûr!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.