28/01/2013

Le poème du colibri

Suite à un accident de la route survenu le 27 novembre dernier, Lorraine a pris sa plus jolie plume pour écrire ce poème:

«Par un jour de pluie où tout allait de travers / est arrivé au-dessus du pont de la Coulouvrenière / Un accident qui m’a fait perdre une dent,/ la régularité de mon front et pas mal de sang. / J’ai appris à m’envoler / avant d’atterrir sur du béton armé. / Le temps s’est comme arrêté / et des anges sont arrivés. / Les uns pour ramasser mes affaires / et les autres pour assurer mes arrières. / Je souhaite ici les remercier / de tout cœur et avec chaleur / Pour que dans le journal apparaisse / une nouvelle positive et pleine de tendresse. / Merci. / (Merci de même au gentil ambulancier, qui fait un très beau métier)»

Signé: un petit colibri qui cherche à faire son nid.

Une façon délicate de dire que l’accidentée n’est pas encore tout à fait remise de ce choc, deux mois après. Et qu’il lui faudra encore du temps pour retrouver en elle une forme de sérénité.

Ce petit poème m’a touché. Il rappelle que les accidents de la route ne sont pas que des lignes dans la rubrique des faits divers. Derrière ces lignes se cachent trop souvent des personnes qui souffrent et qu’on oublie.

Puisse ce petit colibri retrouver bientôt toute son assurance pour faire son nid au printemps!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.