12/02/2013

Vacances de neige

Si vous ne venez pas à moi, je viendrai à vous, s’est dit la neige, en pensant aux petits Genevois qui restent ici en ces vacances de février. Sitôt dit, sitôt fait.

Les enfants qui se sont réveillés lundi à Genève ont donc reçu cet or blanc comme un véritable cadeau.

En recouvrant les rues, les parcs et les champs, la neige a créé un immense terrain de jeu à leur portée: plus besoin de grimper en station pour pratiquer les sports d’hiver, il leur suffit de sortir.

Alors on prend les luges, les bobs ou les patinettes. On enfile doudounes et mitaines pour une expédition dans la blancheur rafraîchissante.

Les uns marchent la tête renversée en arrière, la bouche ouverte pour gober les flocons. Les autres les agglutinent en boules compactes qui vont bientôt valdinguer dans les airs. Certains préfèrent encore les rouler pour en faire des créatures décorées de bois, de feuillages ou de pives. A ce jeu, les parents ne sont pas en reste.

Depuis hier, les parcs de la ville sont hérissés de bonhommes de neige et d’animaux indéfinissables. Leurs pentes prises d’assaut par les amateurs de glisse. C’est ludique et joyeux, avec ces taches de couleurs bougeant dans tous les sens sur les blanches étendues, avec ces cris perçant le silence ouaté.

Et tant pis si certains adultes, moins joueurs, râlent en ville contre la neige qui les fait arriver en retard au boulot ou mouiller leurs chaussures dans ce qui, tôt ou tard, vire à la tiaffe.

Les gosses s’en moquent, ils ont congé. Mieux, ils auront passé leurs vacances d’hiver dans une station de plaine au top. Leurs copains, partis au loin, auront tout loupé!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.