07/06/2013

La brosse à reluire

Ouiii, la stèle a été nettoyée! Par qui? Mystère et boule de gomme…

Les petites mains vertes et agiles du cimetière des Rois n’y sont sans doute pas pour rien. Parce que je ne vois pas les bons vieux radicaux genevois le faire en retroussant leurs manches, malgré toute l’estime qu’ils ont pour ce grand homme politique.

A moins que ce soit l’œuvre de simples citoyens, désireux de rendre ainsi hommage au père de la Constitution genevoise de 1847. Ou qui d’autre encore?

Une chose est sûre: la pierre tombale de James Fazy a eu droit, cette semaine, à un bon coup de brosse à reluire. Ceci peu après l’encre bleue de samedi intitulée «nettoyage de printemps» et invitant justement à faire quelque chose pour elle. Alors youpi!

A moins que cette poutze soudaine soit un hasard du calendrier, sait-on jamais. Mais j’ai de sérieux doutes.

Bien que le cimetière se trouve quasi sous mes fenêtres, je n’ai rien vu de l’opération. Et c’est presque par hasard, au retour de la pause de midi, passée dans ce beau parc, que la chose m’a sautée aux yeux.

Les mousses qui rongeaient la stèle de James Fazy ont été enlevées, la pierre briquée à fond. Les passants peuvent à nouveau lire le nom de celui qui repose sous la première colonne à gauche de l’entrée principale. Avec le numéro 500 à ses pieds.

Cette action ne va pas changer la vie de République, bien sûr. Mais c’est la moindre des attentions, même tardive, qu’elle pouvait avoir pour cet artisan de la Genève moderne.

Merci donc à ces grands discrets!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.