11/06/2013

Les mamis se fâchent

Si j’utilise le mot mami dans le titre, c’est parce que la machine ne veut pas faire entrer dans l’espace imparti le mot grand-maman. Trop long!

Mais mami me gêne un peu. Ce terme a un côté vieillot qui ne correspond pas aux grands-mères d’aujourd’hui.

La preuve? Bernadette! Elle circule en «scoot», comme elle le dit, son petit-fils de 10 ans à l’arrière, pour aller au parc Aventure des Evaux. Si elle fait aussi de l’accrobranche? Je n’en sais rien! Bref, elle parque sa mopette dans l’arrondi situé près de l’entrée du parc.

Elle se met là parce qu’il n’y a pas de places prévues pour les motos avant la barrière. A son retour, une prune de 120 francs l’attend! Bernadette se renseigne. Elle apprend que la barrière vient d’être installée, qu’elle est fermée le mercredi et que le parking scooter se trouve à la rotonde, après la barrière…

Moralité, soit vous forcez le passage, soit vous casquez! Bernadette a pesté, a payé, et nous a informés. On fera gaffe!

Une autre grand-maman aussi râlé sec vendredi dernier. Au débarcadère des Eaux-Vives, elle s’apprête à monter à bord d’une Mouette Genevoise pour voguer, en compagnie de son petit-fils de 2 ans et demi, jusqu’aux Pâquis.

Elle porte sous le bras la draisienne du garçon. Un truc à deux roues sans pédales. Un jouet, quoi. Stop! Vous n’embarquez pas. Le règlement interdit le transport des bicyclettes!

C’est une plaisanterie? Non! Anne argumente. Ce n’est pas un vélo. Et ça ne prend pas de place, voyez plutôt. Mais les employées sont intraitables.

Elle est donc restée à quai, frustrée, son petit Arthur pleurant de ne pas pouvoir faire la grande traversée.

Que faire, contre tant de bêtise?

07:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Il n'y a pas que les Mamis, les Papis aussi.
Samedi dernier, ma fille désire faire les boutiques du Centre Commercial de Chavannes. Je lui propose d'emmener ma petite-fille à la garderie pour qu'elle s'amuse pendant ce temps-là. Le préposé de la garderie (par ailleurs charmant et poli) me demande si elle était déjà venue auparavant, à quoi je lui réponds que oui. Après vérification dans son ordinateur, le jeune homme nous informe que malheureusement la petite ne peut accéder à la garderie car elle plus de 6 ans (en effet, elle avait 6 ans et 3 mois ...)et je n'ai rien pu faire pour le convaincre que pour cette fois, il pouvait faire une exception car la petite se faisait une joie de s'amuser avec des petits copaines pendant que sa mère était occupée ailleurs.

Je comprends que "le règlement c'est le règlement" mais que l'on ne puisse pas faire une exception en vous prévenant que l'enfant ne pourrait plus accéder à la garderie par la suite et lui interdire tout accès ultérieurement j'aurais accepté sans mot dire mais refouler une gamine de 6 ans et de la decevoir ainsi pour une raison qu'elle n'arrive absolument pas à comprendre et de la faire pleurer c'est débile!

Écrit par : Thomas Varadi | 11/06/2013

Bonjour Julie ,

Je peux me tromper mais ne faut il pas écrire " Mamies " au féminin ?

Me permettez vous de passer certains de vos blogs explosifs dans auféminin ?

Très cordialement . MCG

Écrit par : MCG | 11/06/2013

Pauvre Anne Frank ,elle qui ne rêvait que d'un monde sans barrière.Demain nous fêtons son anniversaire de naissance,un 12 juin et comme pour bien marquer le coup,allez zou on vous remet des barrières rouges et blanches ,sans doute juste pour narguer ceux qui arrivent encore à voir clair dans un monde de plus en plus plouc
Comme disent nombre d'anciens,ils veulent un monde propre mais en le défigurant de plus en plus,en chassant les autochtones afin de détruuire des immeuble à peine refaits et on voudrait nous amender pour des ordures mal triées? Faut pas prendre les papi's and mamie's pour un peuple d'endormis
Leur monde était sain,routes propres,détritus toujours jetés à l'endroit qui leur était dévolus et des nantis sectairement embobinés voudraient faire la morale au bon peuple? faut tout de même pas exagérer
Surtout quand on sait le Peuple Suisse,hommes et femmes des sacrés bourreaux du travail,on en peut pas en dire autant en regardant ceux qui ne font que se plaindre mais en ayant tout,excepté l'envie de travailler bien trop occupés à pratiquer* le bourillonnage ordinatocérébral*

Écrit par : lovsmeralda | 11/06/2013

Les commentaires sont fermés.