03/10/2013

Les frais contestés

Chantal est dans son tort, elle le sait. Oui, elle n’a pas rétrogradé à temps. Sa voiture a roulé un peu plus vite que les 50 km/h autorisés sur ce tronçon de la route de Jussy qu’elle emprunte tous les jours. Là où il y a ce satané radar.

Ce mois-là, l’engin mouchard a fait du zèle et la conductrice a dépassé les limites. Plusieurs fois même. Oh, pas de grand-chose, côté compteur. Mais assez pour que cela fasse mal au portefeuille.

Résultat des courses, elle reçoit quatre amendes pour ces infractions répétées. De 130 à 250 francs pièce, pour faire bon poids. La tuile!

Chantal est bien embêtée. Elle va les payer, ces bûches, puisque telle est la règle du jeu. Mais ses revenus ne lui permettent pas de sortir cette somme d’un coup d’un seul. Avec son AVS et ses prestations complémentaires, ça ne va pas le faire.

Elle se rend illico au Service des contraventions pour tenter de trouver un arrangement pour échelonner ses factures. Ce n’est pas demander la lune, il me semble.

Impossible, lui dit-on au guichet. Vous devez attendre l’ordonnance pénale avec les frais pour que l’on puisse ensuite entrer en matière. Soit, elle attendra.

Le recommandé vient d’arriver. Avec les frais. Compter 30 à 60 francs pour chaque amende. Chouette surprise! Voilà qui enfonce encore plus la retraitée. Et ça, elle ne le digère pas.

Si un arrangement n’est pas trouvé avec le service des contraventions, elle va s’en tirer comment? On va la mettre aux poursuites, peut-être?<

On sait que l’Etat tente d’optimiser ses recettes, mais tout de même.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Hélas... c'est du racket légal, avec les deux mains, d'autant plus que ces radars ne sont pas systématiquement placés à des endroits accidentogènes, mais plutôt sur un long parcours bien large ou le 55 voire 60 est atteint sans s'en rendre compte.
Dans le cas de Chantal, c'est son passé - entendez l'historique de ses contraventions - qui sera déterminant pour obtenir une faveur. Un cas isolé sur une période de 5 années, c'est pas dramatique. La voiture peut très bien avoir un défaut de compteur de vitesse, c'est pas infaillible, ces machines. C'est pour cela qu'un GPS se révèle quelquefois bien utile, il signale les "zones à danger". Et dans ces zones à danger, on trouve toujours un radar, qui vient, lui, rappeler à posteriori que c'est une zone à danger.

Danger : amendes!

Écrit par : Denise Park | 03/10/2013

Dépassement de la vitesse maximale signalée à l'intérieur d'une localité

de 1 à 5 km/h : amende de 40 Frs
de 6 à 10 km/h : amende de 120 Frs
de 11 à 15 km/h : amende de 250 Frs
Pour ne pas payer, c'est simple, respecter les limitations de vitesse.

Écrit par : Queille | 03/10/2013

Un peu fatigant la complainte des pôvres victimes de ces satanés radars, et un peu fatigant également les sempiternelles considérations sur le racket supposé.

Vous n'avez qu'à faire attention et respecter le code de la route!!

C'est oublier un peu rapidement qu'à cet endroit (il n'y en a pas beaucoup sur la route de Jussy) il y a des gens qui habitent, avec des enfants. Et qu'ils méritent le respect que les agités du vroum-vroum leur dénient assez systématiquement.

Alors cette brave dame est probablement en difficulté et probablement bien consciente de ses erreurs, mais pour en arriver là il lui a fallu persévérer ...

"Pas grand chose" dites-vous ... si l'on regarde les barèmes, 250.- c'est entre 11 et 15 km/h de plus (donc 16 à 21 si on prend en compte "l'abattement" de 5 km/h). Cela nous fait combien en distance de freinage?

Et combien parmi les délinquants de la route (n'ayons pas peur des mots ...) sont des tenants de la tolérance zéro pour les petits délinquants (voire pour les mendiants).

Tout cela est assez pitoyable. Quand on fait une (ou des, dans ce cas) ânerie, on assume!

Écrit par : Zorglub | 03/10/2013

"C'est oublier un peu rapidement qu'à cet endroit (il n'y en a pas beaucoup sur la route de Jussy) il y a des gens qui habitent, avec des enfants." Mais oui, et des hamster aussi, et des moutons également.
Bravo.

Écrit par : Denise Park | 03/10/2013

Les commentaires sont fermés.