03/12/2013

La marque jaune futée

Lundi, 7 h 40. Une trentaine d’enfants piétine à l’angle des rues Grenus et Coutance. Oh, ces minots sont sous bonne garde. Il y a même un policier en uniforme parmi les adultes présents, c’est dire! Mais que font-ils donc tous là, à se geler de si bon matin?

Ils attendent qu’Esther Alder les prenne par la main pour inaugurer un parcours futé. Celui qui permettra à ces gosses de Saint-Gervais de cheminer en sécurité jusqu’à leur école du Seujet. Malgré le tram, les bus et les voitures.

La magistrate donne le signal de départ et le petit cortège s’ébranle. Il s’agit de suivre la marque jaune collée sur le trottoir. Les yeux rivés au sol, les enfants repèrent ces soleils fléchés.

Le parcours balisé les fait descendre Coutance, traverser quatre passages cloutés, passer devant le cinq étoiles du quai Turrettini, se faufiler sous le pont de la Coulouvrenière pour enfin déboucher dans la promenade de Saint-Jean et accéder à leur préau. Ouf!

Discours, jus de pomme et pain au choc attendaient hier les jeunes élèves. Espérons que ça leur donnera envie de refaire ce trajet. Et de s’en souvenir.

Car bien que ce parcours ait eu la bénédiction de tous les intervenants préoccupés par la sécurité des enfants, les défenseurs du patrimoine ont refusé que soient posés des panneaux fixes pour en assurer le balisage. Allons bon.

Ça ferait tache dans le paysage? Quand on voit la prolifération des mâts pour le tram, quelques petits piquets indicateurs pour protéger le patrimoine vivant n’auraient pas gêné!

Les enfants de Saint-Gervais se contenteront d’un balisage provisoire en autocollants. C’est drôlement futé.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Bonjour Julie,

Si j'ai bien compris votre billet, pour les défenseurs du patrimoine genevois, les enfants ne font pas partie de celui-ci!... Il semblerait, par contre, que le mot "imbécile" en fasse partie!

Écrit par : Père Siffleur | 03/12/2013

Les commentaires sont fermés.