19/12/2013

César, Jules et les autres

«Rome avait son César, Genève a son Jules.»

Ah, la belle maxime! Elle nous vient tout droit des vadrouilleurs de Conches. Ils l’ont écrite sur une enveloppe garnie et déposée aux pieds de l’empereur rose bonbon qui trône à la réception.

Je dois dire que ce genre de missive me met en joie: elle alimente généreusement la Thune du Cœur et témoigne aussi de l’extraordinaire variété d’associations qui s’épanouissent dans le canton. Encore une preuve?

Cette enveloppe pleine de sous «de la part du groupe des Perruches, 64-86 ans». C’est qui? J’imagine des dames. Que font-elles ensemble? Chanter, danser, pipeletter, peindre? Mystère. Mais elles sont chouettes!

Les chanteuses du groupe vocal Crescendo-Orchalia le sont aussi, elles qui roucoulent en chœur pour Jules. Quel veinard! D’ailleurs, je ne vous dis pas le nombre de bisous ou de câlins que je dois lui faire de votre part tandis que vous le gâtez de billets ou de pièces.

Le club des aînés du Vieux Carouge a ainsi truffé d’oseille un adorable cochon qui est venu vider ses tripes à la rédaction. Un rendu fort apprécié.

D’après les relevés que je commence à recevoir du nouveau compte de la Thune, je vois que des entreprises sensibles à Jules depuis belle lurette ne l’ont pas oublié cette année, comme GIT gestion et informatique pour tous SA et Gefinor finance SA. Sympa! La commission sociale du comité coopératif de Migros Genève vient aussi de faire son traditionnel don. MMMerci! Son courrier se termine sur de «Joyeuses Fêtes à l’équipe de l’encre bleue».

Je me sens soudain moins seule…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.