22/01/2014

Le voyage de matu

«Un voyage, un projet, une ville, des regards, des rencontres, une trace…» Et au final, un sacré programme!

Le papillon que je tiens entre les mains l’indique hélas clairement: cette expo de collégiens était à découvrir jusqu’à hier seulement. Mince alors!

S’il est trop tard pour vous inciter à faire un saut à la galerie qui accueillait cet accrochage collectif, il faut que je vous le raconte, puisque j’y suis juste allée à temps.

Dans le sous-sol voûté d’Un R de famille, un espace de la Fondation Pro Juventute Genève, les visiteurs ont pu découvrir le fruit d’un travail effectué par une classe de l’option «arts visuels» du Collège Claparède à l’occasion de son voyage de maturité à Budapest.

Un voyage qui n’a pas fait la une des journaux. Et pour cause, il s’est bien passé! Il fera donc la der…

De cette semaine passée dans la capitale hongroise, les collégiens ont tous rapporté une trace artistique de leur rencontre avec la ville. Certains optent pour le carnet de croquis de voyage ou le dessin à main levée d’architectures classiques, d’autres préfèrent la photo ou la vidéo montrant des interventions faites dans les rues de Genève et de Budapest. Des élèves créent des cartes postales ou tirent des parallèles au fusain entre les deux villes traversées par l’eau.

Des textes accompagnent chaque travail exposé. Tous témoignent, avec un enthousiasme et une fraîcheur juvéniles, de l’envie d’aller au plus près de la réalité de la capitale, loin des clichés touristiques et des idées reçues.

Un tel voyage forme la jeunesse! Bravo à tous. Au prof aussi, pardi!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.