04/04/2014

Poubelles à gogo

«C’est «dégueu», la propreté à Genève!»

Tiens donc… Ce coup de gueule étonnant, Christo l’a poussé après avoir fait une balade au Rond-Point de Plainpalais et alentours. Il y a croisé, me dit-il, pas moins de cinquante poubelles!

«Il y en a partout et nos yeux ne voient plus que ces sacs jaune vif…»

J’ai refait le chemin pour en avoir le cœur net et j’en ai compté nettement moins. Une bonne trentaine, ce qui est déjà pas mal. On n’a peut-être pas fait le même tour, Christo et moi. Et la voirie avait déjà dû lever les sacs d’ordures, assez nombreux dans le coin, provenant des Mac Donald et Starbuck.

Certes, c’est peu glamour, une poubelle! Mais s’il en existe autant en ville, c’est parce qu’il y a des déchets. Beaucoup, énormément de déchets. Ces simples, doubles, triples couches d’emballage pour un petit casse-croûte de rien du tout, ces bouteilles en pet, ces cannettes, ces fourchettes en plastique, ces gobelets à utilisation unique. Tout ce matériel produit pour être jeté. Mais si pratique, à l’usage…

Alors oui, ça finit dans des sacs qui font un peu mal aux yeux. Mais s’ils sont de cette couleur, c’est justement pour qu’on les repère de loin. Notez que dans certains parcs, le réceptacle est vert. Ou même gris, ailleurs.

Mais est-ce que cela change grand-chose au problème? N’en déplaise à Christo, je préfère que ces montagnes de détritus atterrissent dans de trop nombreuses poubelles jaune pétard, plutôt qu’ils ne se répandent sur la voie publique.

Parce que là, ce serait vraiment «dégueu», la saleté à Genève!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Certes. Mais il y a encore des gens, malgré cela qui jettent par terre leurs déchets à 2 mètres des poubelles... alors peut-être faudrait-il y ajouter des feux clignotants solaires :-)))

Écrit par : Jmemêledetout | 04/04/2014

@jmemêledetout A Genève je crois que la taxe au sac n'existe pas alors soyez heureux de voir quelques déchets encore hors poubelle
Le perfectionnisme peut conduire à de drôles de situations comme pour ces personnes qui rouspétaient sans cesse que d'autres allaient mettre leurs verres dans le container approprié en dehors des heures d'ouverture, ce qui se fait par ailleurs très souvent par certains élus du coin mais faut pas le dire/rire
Résultat ? ces mêmes personnes qui a deux pas de chez elles pouvaient déposer les verres doivent trouver voiture pour aller les déposer ailleurs et sont deux fois plus en colère, comme quoi!

Écrit par : lovsmeralda | 04/04/2014

Chère Lovsmeralda,

Oui, l'humain est un paradoxe ambulant ;)

Mais franchement, les communes exagèrent, la taxe au sac suffirait largement à payer plusieurs containers dans chaque quartier, sans avoir à faire 2 km, ce qui pour les personnes âgées, à mobilité réduite ou invalides est irréalisable. Déjà, elle ne peuvent pas soulever les couvercles des containers des immeubles et se retrouvent en été avec des poubelles compost puantes pendant 15 jours, car elles n'ont une aide que tous les 15 jours.

Pendant ce temps, le patron de l'UBS se bat avec celui du Crédit-Suisse pour être celui qui gagnera le plus de millions par année LOL

Paradoxe, encore.

Et bien, d'ici moins de 30 jours, je devrai payer ma taxe au sac aussi... je déménage :-) Et des containers à proximité ont-il dit. J'ai intérêt à faire un sacré tri avant HA HA HA.

Moi le poubelles jaunes de Plainpalais ne me gênent pas, au contraire, j'y mettrais bien quelques-uns de nos élus dedans, mais leur tête ne passerait pas. Par contre j'en ai contre ceux qui en ont à disposition et qui jettent tout par terre.

Ce n'est pas une question de perfectionnisme, mais de respect.

En 1960, en Suisse allemande, le tri du papier était déjà fait et les enfants des écoles allaient faire un ramassage dans toutes les caves de la commune 2 x par année. Nous pouvons donc en déduire que nous avons ici 52 ans de retard.

Écrit par : Jmemêledetout | 04/04/2014

Pour vous avoir donné quelques fois des opinions bien divergentes, je viens cette fois vers vous avec plaisir pour vous appuyer.

Et signaler à votre Christo que suivant où, les poubelles sont transparentes (comme à Paris) et on voit les détritus, noires (on ne voit pas les poubelles), vertes (ça peut faire penser au compost), ou alors il n'y en a pas...

Écrit par : JDJ | 04/04/2014

Les commentaires sont fermés.