14/05/2014

Plantée générale

L’ami m’avait avertie: si tu fais un tour au parc La Grange tu verras, le coup d’œil est assez saisissant.

Il l’est! Sur la grande allée qui remonte le parc vers la route de Frontenex, près des places de jeux des enfants, il y a comme un malaise. Alors que la nature explose tout alentour et que le parc, splendide, est noyé sous la verdure et les fleurs, la mort rode.

Près de la moitié des quarante arbres alignés le long de cette allée sont secs, ou pas loin de l’être. L’écorce se détache déjà de certains troncs, leurs branches restent nues comme en hiver ou donnent encore quelques feuilles clairsemées. Ça sent la fin.

Cette perspective est d’autant plus regrettable que ces arbres ne sont pas vieux. Ils ont remplacé, il y a une quinzaine d’années, les bouleaux qui vivaient là par groupes de trois et semblaient bien portants. Ils avaient pourtant été abattus au printemps. En avril, se souvient l’ami. Même que ça filait le bourdon de voir ces troncs sciés pleurer des litres de sève…

Le SEVE, lui, n’a pour habitude de «bousiller» des arbres, me dit-on en réponse à ma question du pourquoi du comment. Le SEVE a pour mission l’entretien du patrimoine arboricole, qui nécessite des replantations. Soit!

A l’époque, ces chênes des marais avaient été choisis pour leur valeur décorative. Las, ils ne se plaisent pas là et dépérissent, les uns après les autres. La faute au terrain trop calcaire.

Après études, un remplacement complet de cet alignement sera effectué au profit d’une essence mieux adaptée au lieu. Laquelle?

Le bouleau, par exemple!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.