26/05/2014

Croiser les regards

«J’espère vraiment que mon avenir sera moins ennuyeux que mon présent.»

Cette phrase me trotte dans la tête depuis que je l’ai croisée, l’autre jour, sur le pont de la Coulouvrenière. Elle figure sur un des panneaux de l’exposition en plein air «La Traversée», installée depuis peu au cœur de la cité, et qui donne la parole aux jeunes. Dans un cadre bien précis…

Si cette phrase m’a fait tant d’effet, c’est que le but des organisateurs de l’événement AVENIR 2014 est atteint. Il s’agit pour eux de croiser les regards. De montrer aux passants de tous âges ce que pensent et attendent de la vie les jeunes d’ici, âgés de 15 et 25 ans.

Les témoignages recueillis font dans la variété. Il y a le philosophe: «Etre irresponsable c’est une étape de ta jeunesse, ça te permet de tirer les conséquences de tes expériences»; le réaliste: «moi si je faisais ce que j’aime, je ne gagnerais pas d’argent»; l’optimiste: «moi, même à 80 piges, dans ma tête je serai toujours jeune!»

Ces phrases sont exposées avec de beaux portraits répondant à la question «que veux-tu devenir?» Filles et garçons posent avec une ardoise où ils écrivent à la craie leur vœu, non sans avoir souvent passé l’éponge avant de tracer rester enfant, devenir sage, être créatif.

Devant toutes ces affirmations, les passants réagissent. Comme ce vieux monsieur, plongé dans une grande réflexion devant un portrait de jeune homme, se remémorant peut-être ce qu’il avait rêvé devenir, à cette époque.

«La jeunesse c’est profiter de la vie.» Alors profitons de ces réflexions qui se découvrent jusqu’au 2 juin, du pont de la Coulouvrenière aux Lavandières.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.