07/06/2014

Ah, la vache!

Si d’aventure une balade dans les verts pâturages vous tente à Pentecôte, gare à la bonne grosse vache qui paît au loin. Elle n’est pas aussi placide qu’on croit. Parfois, elle voit rouge!

Dimanche passé, au Salève, Laetitia court sur un chemin entre l’Observatoire et la Croisette. Elle n’est pas seule au monde. Il y a là des promeneurs, des parapentistes, des familles qui traversent ce pâturage où estive un troupeau.

La joggeuse avise une vache qui lui semble bien agitée. Elle ralentit pour ne pas la déranger et marche en arrivant à sa hauteur. Mais voilà, la bête se tourne soudain vers Laetitia et la charge. Comme un taureau dans une corrida!

D’un coup de tête elle fait valdinguer la jeune femme, la roule et la foule tel un fétu de paille. Sonnée, la sportive se relève tant bien que mal. Mais elle est à nouveau renversée et piétinée.

Laetitia n’en mène pas large mais se remet debout. Elle tente une réaction plus déterminée face à son assaillante en la regardant droit dans les yeux. Erreur.

La bête se met encore plus en colère et s’acharne sur elle. Coups de tête, coups de sabots. La jeune femme fait alors la morte. Une tactique risquée, mais payante: l’animal se calme.

Et que font les gens alentours? Rien! Ils assistent, médusés, à la scène. Seuls deux paysans volent à son secours pour chasser l’animal. «Elle est jeunette», lâchera l’un d’eux, très gêné, à celle qui vient de vivre l’impensable.

Laetitia s’en tire avec quelques hématomes et très une grosse frousse rétrospective. Si la vache avait eu des cornes, elle y serait restée!

Alors si la balade vous tente dans les verts pâturages, gardez vos distances. La vache qui rit, c’est un fromage.

Pas la réalité!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Bonjour

Sur ce coup je ne sais pas, mais ne jamais pénétrer un pâturage s'ils s'y trouvent les petits, les veaux donc.

On y risque sa vie.

Écrit par : absolom | 07/06/2014

Les piques-meurons n'ont rien à faire dans un pâturage comme le dirait l'adage.

Sachez néanmoins que la vache ne porte pas que le prénom sur sa carte de visite, mais la gourde qui ne sait pas, n'a qu'a pas y aller, pourtant en lui criant contre et en agitant les bras hormis pour les manchots, l'animal pétri de peurs inexplicables fuit comme un lavement, dirait l'apporte !

Les deux paysans, le savait eux !!

Écrit par : Corto | 09/06/2014

Les commentaires sont fermés.