10/06/2014

Surtout, pas touche!

Il est une chose qu’il faut savoir dans nos rapports avec les contractuels.

Quand ils prunent, parfois, c’est par défaut. Je vous explique?

Mardi de bon matin, un homme s’en va récupérer sa voiture. Une contravention l’attend sur le pare-brise.

Bizarre autant qu’étrange! Il a payé son dû pour stationner dans la zone Q et n’a aucune raison d’être amendé. Et pourtant. Un agent a noté sur le PV à 60 balles: «macaron habitant caché».

Caché par quoi, je vous le demande? Par une fiente! De pigeon ou autre gros oiseau, vu la taille de la chose…L’excrément recouvre certes une partie du macaron, mais pas tout. La lettre Q reste lisible (j’ai vu la photo), tout comme le début de la plaque d’immatriculation. L’agent aurait pu s’abstenir, dans le doute. Ou dégager tout ça pour vérifier. Non, il a sévi.

L’automobiliste a donc pris son téléphone pour protester auprès du service du stationnement. On l’a vite rassuré. Son amende sera annulée s’il entreprend des démarches. Ça lui prendra un peu de temps, désolé. Oui, la situation est un peu absurde. Mais voyez-vous, il faut comprendre ce qui s’est passé.

Les agents n’ont pas le droit de toucher au véhicule qu’ils amendent, sauf pour lever délicatement l’essuie-glace et y glisser le PV. C’est tout.

Dans le cas présent, le contractuel ne pouvait pas sortir un petit mouchoir de sa poche pour ôter la fiente et vérifier le macaron. Risquait-il une amende? Il a préféré la donner.

Encore du temps perdu et des paperasses inutiles. On nous prend vraiment pour des pigeons!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.