18/06/2014

La main verte

Vous allez penser que j’exagère avec les plantes. Hier les roses, aujourd’hui les graines urbaines. Et demain? Surprise…

Mais voilà, l’information doit passer maintenant ou jamais: tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’entretien de votre jardin ou balcon, vous le saurez ce mercredi, à partir de midi!

Suffit d’aller au pont des Bergues. Là où des installations de végétalisation sont à l’œuvre pour métamorphoser le passage entre les deux rives et lui donner cette touche «urbanature» si chère à Genève.

C’est donc au-dessus de l’eau que les spécialistes du Service des espaces verts seront de piquet. Mais pas de grève… Ils distribueront jusqu’à l’heure du goûter des «graines urbaines» en sachet surprise et se mettront à disposition des passants pour des conseils pratiques. Comme dans l’émission "Monsieur Jardinier", mais les yeux dans les yeux.

Paraît que les piétons pourront leur demander comment faire pousser un gazon ou tailler une haie. Je veux bien. Mais quels sont les citadins qui ont le terrain allant avec ce genre de préoccupation? Tous n’ont déjà pas de balcon. Tout juste un bord de fenêtre où faire pousser persil et basilic.

A défaut de parler gazon, je pourrais leur causer de mes daturas. Ces grosses plantes vénéneuses reçues en héritage. Faut-il les rabattre? Quand? Et surtout, que faire des branches toxiques?

Car à côté de ces «trompettes de la mort», les lauriers-roses retirés des Pâquis sont juste une plaisanterie! On me dira peut-être que pour éviter tout risque d’empoisonnement, il faudrait les laisser crever...

Je ne parlerai donc pas de daturas avec le jardinier, mais de main verte! C’est moins risqué…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.