25/06/2014

La jungle des petits

Je sens que je vais encore avoir la larme à l’œil aujourd’hui. C’est pathétique d’être à ce point sensible!

Cela dit, je ne suis pas seule à fondre devant ces nuées d’écoliers défilant en ville. Tous les adultes, même les plus endurcis, sont émus par la scène qui se répète, chaque année, à l’occasion de la Fête des écoles.

Faut dire qu'ils sont si craquants, ces mômes de 4 à 8 ans qui se tiennent par la main et avancent vaillamment dans les rues, à côté de leur maîtresse endimanchée!

Et si nombreux: 5500 filles et garçons vont ainsi marcher cet après-midi de la place Saint-Antoine aux Bastions. Ils seront timides, fanfarons, surexcités ou fatigués, mais tous fiers d’être au cœur de l’attention publique.

Les «promos» c’est vraiment le top des spectacles. Une représentation de 45 minutes spécialement haute en couleur cette année. Pour la première fois, ce sont les écoliers qui ont choisi le thème de la fête.

Ils n’ont donc pas voté pour le Bicentenaire de l’entrée de Genève dans la Confédération. Ils ont préféré la jungle, avec ses grands fauves et sa végétation luxuriante. C’est plus varié, côté costumes et décorations.

Le cortège terminé, ces milliers d’enfants vont entrer aux Bastions, dont les portes se refermeront sur eux. Ils vont pouvoir encore jouer tous ensemble, avaler des litres de sirop et faire des tours en manège.

Arrivera alors le point d’orgue de la fête: l’ouverture des grilles aux parents! Dans la mêlée générale, on ne saura plus très bien qui, des enfants ou des parents, seront les fauves en cage…

Bonnes promos, les petits!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.