03/07/2014

Drôles d'oiseaux

Un goéland imposant vient de prendre ses quartiers aux Bains des Pâquis. Côté buvette.

Il vient si près des tables que sa présence en devient troublante. C’est l’attraction du jour et le sujet de toutes les conversations. Les clients s’en approchent pour mieux le photographier.

Certains le prennent en pitié. Ce doit sans doute être un vieil oiseau qui n’a plus la force de se nourrir. Le pauvre! Une bonne âme lui jette gentiment du pain.

C’est là que tout bascule!

Les moineaux, par l’odeur alléchés, se pointent vite pour partager le festin. Erreur fatale. Car le goéland les attend de bec ferme. Les miettes, c’est bien joli. Mais un piaf, c’est encore mieux!

Il se jette sur le premier venu, le secoue violemment et hop, il l’engloutit. L’assemblée déglutit.

La scène jette un froid. Pire, elle se répète cinq minutes plus tard quand une nouvelle venue vient nourrir le goéland, malgré les avertissements du public. Un deuxième moineau est tué net et avalé aussi sec.

Beurk! Pour les sensibles attablés près de la scène du crime, l’attraction s’est transformée en répulsion. Ils peinent à finir leur plat du jour: ça leur a coupé l’appétit. Pourquoi, il y avait du poulet dans leur assiette? Même pas!

Quels drôles d’oiseaux…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Hé bé oui, c'est comme ça que ça se passe dans la nature.

Pas du tout comme chez les humains où on entasse des milliers de poulets (par exemple) pour ensuite les trucider industriellement - par milliers également - et qu'on retrouve dans les frigos de nos supermarchés....

Écrit par : Chantal | 09/07/2014

Les commentaires sont fermés.