04/07/2014

Le canard cancane

La poule glousse ou caquette, le canard nasille ou cancane, c’est selon. Et alors?

Alors rien! Ces bruits de basse-cour m’ont simplement passé par la tête devant l’affiche jaune poussin s’étalant ces jours sur les panneaux d’affichage.

C’est une publicité pour un salon érotique qui ne manque pas de sel. La pub, donc. Le salon, j’en sais trop rien et ça ne m’intéresse pas spécialement.

On y voit un petit canard en plastique déguisé en poule de luxe, avec un boa froufroutant, de longs cils et un bec gourmand passé au rouge à lèvres.

Toute cette mise en scène pour annoncer quoi au juste? «Désormais, nous acceptons les Bitcoin coin» (!)

Pour que l’allusion soit totale, un jeu de mots facile aurait glissé un «e» baladeur au milieu du nom de la monnaie numérique. La maison est donc restée assez sobre, elle qui manie le second degré avec un certain doigté.

En 2010, sa campagne avec une pipe doublée d’un tarif avait été retirée non pas parce qu’elle incitait à des pratiques sexuelles, mais parce qu’elle violait la loi sur la publicité du tabac… Puis il y a eu l’épisode du trou noir et son slogan «mourir de plaisir». Alors ce joli canard qui barbote cet été sur une mare sulfureuse, c’est trop mignon. Coin coin!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Ce que l'on peut reconnaître aux publicistes, c'est parfois leur côté très artistique et inventif. Et parfois très ras les pâquerettes à l'humour d'éléphant dans un magasin de porcelaine.

Qu'est-ce qui fonctionne le mieux sur le plan commercial ? Là est la question que certains ne se posent plus ;)

Dommage, la nuit des publivores n'existe plus, cela permettait de les catégoriser, même s'il est vrai qu'aucune pub n'a jamais réussi à me faire acheter quoi que ce soit, j'apprécie l'imagination de leurs auteurs, à la manipulation détournée, voire alambiquée, qui en auraient fait de très bons scénaristes.

Des vocations perdues quoi.

A regarder bien évidemment avec le recul nécessaire. Le problème étant que le commun de mortel a une totale absence de recul sur ces sujets là et gobe tout cru tout ce qui est dit par ces AS de l'intoxication mentale et subliminale.

Alors je suis partagée entre le plaisir de l'invention et les effets négatifs produits.

Ce n'est guère différent avec nos élus, qui même ras les pâquerettes arrivent à nous faire gober n'importe quelle promesse jamais tenue sans en avoir l'aspect artistique, hélas.

Merci pour vos posts la Julie, ils sont bien souvent savoureux.

Écrit par : Jmemêledetout | 04/07/2014

Les commentaires sont fermés.