13/08/2014

Trop ou pas assez

Trop ou pas assez: tout est question de dosage. En cuisine comme partout ailleurs.

Jeudi matin, Céline se trouve dans un bus pour aller au boulot. A l’approche d’un arrêt, elle voit qu’une flopée de personnes en uniforme attend au dehors l’arrivée du véhicule.

C’est quoi encore tout ce cirque? Ce sont dix policiers et autant de contrôleurs des TPG qui vont bientôt prendre le bus d’assaut et vérifier les titres de transport des passagers. Ambiance à bord!

Une intervention disproportionnée pour traquer un ou deux resquilleurs estime Céline, in petto. Ces policiers auraient mieux à faire que de se déplacer à dix dans un bus…

Sur ce, la course se poursuit. A l’arrêt Bel-Air, un homme est étendu sur le sol, inanimé. Des gens passent près de lui sans le voir. Devant tant d’indifférence, le sang de Céline ne fait qu’un tour. Elle sort du bus et s’approche du gars qui ne va pas fort.

Il respire. Manifestement, il a bu. Beaucoup trop bu. Sur son dos est écrit au stylo, sans doute par des copains de virée, «le trou de balle C moi». C’est bon pour l’estime de soi… Que faire?

Avec une autre dame venue en renfort, elle tente de le réveiller. De voir comment il va. Pas de réaction. Et pas de policier à l’horizon pour leur venir en aide. Seraient-ils donc tous en bus?

Elles appellent finalement une ambulance qui transportera l’homme à l’hôpital.

Trop ou pas assez. Telle est la question.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

C'est sûr que c'est plus facile pour 10 policiers d'attraper un resquilleur dans un bus que de sauver la vie d'un ivrogne en coma éthylique sans même s'interroger sur les raisons de son alcoolisme, et surtout ça rapporte beaucoup plus :-)

L'humain n'est clairement plus une priorité dans cette société.

Écrit par : Jmemêledetout | 13/08/2014

Si il y a autant de contrôleurs/sécurité que ce soit dans les bus ou les trams ou les trains, c'est parce qu'il y a des citoyens malhonnêtes ! Si les usagers payaient leur ticket de transport, cela n'arriverait pas. J'en ai - et ne suis pas la seule - à voir autant de personnes voyager à l'oeil pendant que les autres ont acheté des tickets.

En ce qui concerne l'homme à terre, c'est lamentable et inacceptable ... mais voilà on ne sait non plus pas si c'est une façon de ... pratiquer un vol à l'astuce avec complice caché qui attend que le sauveteur se mettre à genou pour s'enquérir et en profiter pour voler !

Ne soyons pas étonnés de ce manque de réaction, je comprends parfaitement

Bien à vous chère Julie, contente que vous soyez de retour et en pleine forme.

Merci pour vos billets si réalistes.

Écrit par : Marie | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.