16/08/2014

Censure insensée

Sandro rentre tout juste d’Italie où il a fait le plein de soleil, de bonnes tables et de Beaux-Arts. Heureux homme!

Il ne va hélas pas rester longtemps sur son petit nuage. Ce qui le fait revenir sur terre genevoise? Un simple passage à la Poste du Mont-Blanc.

A l’intérieur du bâtiment, ce client, encore de bonne humeur, tire son numéro de passage au guichet. Puis attend sagement son tour. Au lieu de regarder tout le bazar mis en vente pour tromper l’ennui des consommateurs, il observe le hall.

Son œil d’architecte repère vite les interventions de couleur jaune réalisées au plafond par l’artiste Felice Varani. C’est pas mal. Pas mal du tout!

Sandro sort son appareil de photo de son sac à dos. Prend le temps de cadrer son sujet quand il est brusquement interpellé.

Halte là! Stop!

Un employé zélé fond sur l’amateur d’art. Il est défendu de photographier ce plafond!

Et pourquoi donc? C’est un ordre reçu. De qui? Sandro n’en saura pas plus. Mais ça le désole.

«J’ai pris en photo le plafond de la chapelle Sixtine. L’œuvre de Michel-Ange. Sans problème. Ici, tout est interdit!»

Renseignements pris, cette censure insensée n’a pas raison d’être. La Poste Suisse s’excuse d’ailleurs pour ce malentendu. Sandro pourra donc retourner photographier à sa guise les voûtes de l’office du Mont-Blanc.

Pas dit qu’il en ait encore envie…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Pour des raisons (évidentes, me semble-t'il !) de sécurité, il est interdit de filmer ou photographier l'intérieur des banques ou des offices de poste... Même le plafond, c'est comme ça !

Écrit par : Sonia | 18/08/2014

Les commentaires sont fermés.