22/08/2014

Mauvaise chute

Un jour, ils tomberont à leur tour!

Ce n’est pas une prophétie mais la réflexion bien mûrie d’Anne-Marie. Elle gît depuis plusieurs minutes sur le trottoir, incapable de se relever seule, et voit défiler des gens fort pressés qui ne semblent pas la voir…

Bref retour en arrière. Mardi dernier, la jeune retraitée fait sa promenade quotidienne dans le beau quartier des institutions internationales. Son pied bute soudain contre le reste d’un poteau de signalisation mal scié. Elle trébuche et se prend une gamelle monumentale.

Là voilà donc à terre, bien secouée, les mains amochées et le coude cassé. Ceci juste au pied des escaliers menant au CICR…

Anne-Marie espère qu’en ce lieu, on lui viendra rapidement en aide. Tu parles!

Des personnes grimpent l’escalier sans la regarder. Elle pourrait pourtant être leur mère, ou leur grand-mère. Mais rien, pas de réaction. Dix minutes passent. Et c’est rudement long, dans cette position.

Passe sur la route une jeune cycliste. A la vue de la blessée, elle saute illico de son vélo et l’aide à se remettre debout. Ouf, c’est mieux ainsi!

Son intervention n’a duré que quelques minutes. Mais elle a réchauffé le cœur de celle qui m’a conté sa mésaventure et qui remercie encore la demoiselle providentielle.

Quant aux autres, ils tomberont un jour à leur tour. Reste à savoir comment ils se relèveront...

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Il faut savoir que les deuils, notamment, qui interviennent au fur et à mesure que le temps passe modifient la démarche qui devient imperceptiblement plus traînante ce qui explique également pourquoi il y a ce danger de "buter"! incident précédant la chute. Il est important de s'accorder le droit de pleurer, de s'écouter et, s'il le faut, se choisir un/e confident/e pas forcément professionnel vu qu'avoir de la peine en perdant quelqu'un n'est pas "anormal" mais lourd (poids, avoir le cœur gros, lourd) à porter.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/08/2014

Commentaires (0)? Mes lignes, cependant, étaient dictées par l'expérience... sachant de quoi je parle, cas contraire, je me tais. Pourquoi ne pas empêcher des chutes, certaine d'entre elles, au moins, non incontournables pas inexorablement "fatales" voire "coups" du destin?! "Quant aux autres, ils tomberont un jour à leur tour": Signé Julie ou signé Cassandre?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/08/2014

Les commentaires sont fermés.