30/08/2014

Bienvenue chez nous!

Marie ne demandait rien à personne. Elle voulait simplement inviter un ami égyptien à Genève. Pour deux petites semaines de vacances.

En bonne Suissesse, soucieuse de faire les choses en règle, elle indique à son invité les démarches à entreprendre pour obtenir le visa Schengen. Et ce n’est pas rien, côté paperasse et finances!

Lui doit produire à l’ambassade suisse au Caire l’invitation de la Genevoise, le plan de vol, l’itinéraire de séjour, un extrait de compte bancaire, des attestations de son employeur, et j’en oublie sans doute.

Elle paye le billet d’avion aller-retour, contracte une assurance-maladie accident pour la durée du séjour de son invité, s’engage à ce qu’il parte après ses vacances. Elle donne aussi son adresse, son salaire et tout le tra la la. Une vraie mise à nu administrative!

Tout ça pour quel résultat? L’ambassade n’autorise pas l’ami de longue date à mettre les pieds en Suisse. «Sa volonté de quitter l’espace Schengen n’étant pas établie…» dit l’autorité.

Stupéfaite, la Genevoise fait opposition à l’Office fédéral des Migrations, et débourse encore 150 francs en passant.

Refus à nouveau. Manifestement, celui qui ne gagne pas assez d’argent chez lui n’est pas le bienvenu chez nous. Même s’il est hébergé et pris en charge par une citoyenne solvable.

Mais l’ODM a du cœur. Certes, il refuse le visa. Mais il n’empêche pas cet homme de voir Marie. En dehors de l’espace Schengen, évidement.

Alors ça, c’est gentil. Merci!

Où est Marie aujourd’hui? En vacances en Egypte! Là-bas, elle est accueillie à bras ouverts…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Et après on nous dira que la Suisse est ouverte, accueillante...

Rappelez-nous le parti de la cheffe du département de justice et POLICE:

http://www.ejpd.admin.ch/content/ejpd/fr/home/dokumentation/red/2014/2014-08-01.html

Écrit par : Johann | 30/08/2014

J'ai oublié d'écrire que je suis dégoutté de ce genre de "politique". Il y a un tel mépris, y compris pour la personne qui invite. Imaginez la même situation avec une personne invitante qui a du "poids". Une "autorité", un magistrat, un député, un avocat, un professeur, une célébrité... Le résultat serait-il le même? Ah, c'est vrai eux n'inviteraient pas un vanupied.

Écrit par : Johann | 30/08/2014

@ Johann : la Conseillère fédérale n'a sans doute rien à voir avec toute cette paperasse : avant elle, c'était déjà aussi compliqué. c'est l'ODM qui, me semble-t-il, gère le tout.

Je suis d'accord avec vous, ce n'est pas acceptable mais voilà, on met tout le monde dans le même paquet, sans réfléchir, et ceci sans doute pour toujours les mêmes raisons, à savoir que l'on ne souhaite pas ces gens restent en Suisse et demandent l'asile, de l'aide sociale, fassent venir leurs familles, etc.. Le problème est le même avec les étudiants de certains pays.

Écrit par : Marie | 30/08/2014

Vous arrive t'il de vous poser les bonnes questions plutôt que partir en vrille côté émotionnel?
Sans doute pas car des Marie dès 2002 jusqu'en 2005 il y en eut beaucoup en Suisse
Des femmes seules qui se sont fait courtisées par des Magrébins,Camérounais et bien d'autres nationalités
Certains disaient même travailler pour l'ONU
Arborant le sigle sur leur voiture,des hommes de très belle apparence,parlant très bien notre langue mais aussi menteurs que des portes de granges et qui n'avaient en tête qu'exiger de l'argent pour soi disant enterrer un parent et pour organiser avec le reste de la famille laissée au pays des funérailles dignes de ce nom pour le père ou la mère disparue
Avoir bon cœur c'est très bien mais éviter de se faire arnaquer c'est encore mieux car dès l'argent donné pour éviter des coups,ces femmes Suisses ont reçu des téléphones de la part d'ambassades d'Africaines pour savoir à combien se montait le loyer d'une chambre à louer
Si en Suisse certains ne voient pas clair, ailleurs d'autres voient mieux et très loin beaucoup plus loin que leur bout de nez !
Il ne faut jamais confondre pitié avec compassion et surtout bêtise ce d'autant quand on est une femme seule

Écrit par : lovsmeralda | 31/08/2014

Julie, vous le savez, c'est un sujet délicat, certains sont prêts à dépenser des milliers de dollars sur des barques trouées et meurent dans les eaux, rien que pour mettre un pied en Europe et peut être, plus particulièrement en Suisse, il ne restera plus qu'à Marie d'aller en Egypte, pays très peuplé et dans lequel les immigrations sont aussi très contrôlées.

Écrit par : Corto | 31/08/2014

Je comprends tout à fait l' intérêt motivant l'Etat pour cette démarche, mais franchi une certaine limite, cela deviens vraiment du n'importe quoi. Là ça dépasse les bornes du tolérable et du compréhensible.

Écrit par : Annuaire | 02/09/2014

@ Johann Vous avez raison. "Selon que vous serez misérable ou puissant..."

Écrit par : Kissa | 03/09/2014

Tout cela ne date pas d'aujourd'hui ! Il y a 32 ans les démarches étaient les mêmes, je l'ai fait, mais la crise économique était différente et l'espace Schengen n'existait pas.
Et puis c'est révoltant de voir que l'on met tout le monde dans le même panier, mais c'est le résultat du sentiment légaliste de la pseudo-démocratie qui repose sur la Déclaration universelle des droits de l'homme. Faut pas rêver, nous ne sommes ni libres ni égaux en droit. C'est la loi de l'argent qui régit le monde. Celui qui a de l'argent obtient son visa. Les Egyptiens voyagent. A travers une agence de voyage c'est tout à fait faisable, d'autant plus pour 15 jours.
Quant aux femmes qui se font "arnaquer"...il y a bien plus d'hommes....mais cela ne gêne personne !

Écrit par : Adriana | 04/09/2014

Les commentaires sont fermés.