01/10/2014

Et la lumière fut

Post Tenebras Lux: la devise genevoise devient réalité ces jours. Enfin presque.

Depuis hier, le cordon lumineux qui épouse si joliment les courbes de la rade revient à la vie et commence à briller de mille feux. Il était temps!

Car cette parure avait triste mine à la nuit tombée, avec ses innombrables ampoules défaillantes et dispersées. Plus de la moitié, sur certains tronçons de lumière. Elle me désolait autant que la vue d’un joli sourire dévoilant une dentition pleine de trous…

Ça me démangeait depuis un bon moment d’écrire un billet là-dessus. Et puis mardi matin, oh miracle, j’ai vu des employés des SIG à l’œuvre. Un homme surtout, juché sur une grande échelle, et qui change une à une les petites boules de lumière, les mains gantées et les yeux protégés par des lunettes de soleil.

Lui et ses collègues ont de quoi s’occuper pour les deux semaines à venir! D’après mes informations, il y a très exactement 4112 ampoules à dévisser, à déposer, puis à remplacer!

Pourquoi avoir tant attendu pour finalement tout changer d’un coup? Faut savoir que le cordon lumineux a été totalement brisé par la grêle l’an dernier. Les ampoules led à lumière chaude qui le composaient depuis 2011 étant des prototypes, il n’y en avait plus assez pour les remplacer.

L’éclairage a été provisoirement assuré par des ampoules à incandescence, avec les résultats que l’on sait. Pendant ce temps, la Ville de Genève a procédé à un appel d’offres pour trouver un fournisseur de ce type d’éclairage. Ça a pris un certain temps. Puis la lumière fut…

07:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.