10/12/2014

Un trafic de cartes

Le contenu d’une lettre en courrier A s’est perdu dans la nature, quelque part entre Vandœuvres et le Petit-Lancy.

Perdu, pas tout à fait! L’enveloppe étant dodue, une main fureteuse l’a ouverte sur le côté pour s’emparer de ce qu’elle cachait. Mais le trésor espéré n’était pas au rendez-vous. Bien fait!

Il y avait là juste quatre cart@bonus déjà utilisées que Janine envoyait à une amie. Une aide pour que la Lancéenne parvienne au total de 200 francs qui lui donnerait droit à une carte TPG.

Seule consolation, le gentil petit mot d’accompagnement n’a pas été prélevé par l’indélicat. L’amie a apprécié…

Elles n’ont donc pas eu de chance avec la Poste. Car de mon côté, en plus des billets destinés à Jules, j’ai reçu six enveloppes pleines de cartes à recycler. Plus celles déposées directement à la réception. Sympa!La pile sera bientôt troquée contre une dizaine de nouveaux titres de transport. Je les donnerai à une association quand j’en aurai le temps.

Pour l’heure, faut que je bichonne mon cochon. Mais je ne suis pas la seule à m’en préoccuper! Les vadrouilleurs de Conches sont ainsi venus lui déposer un don, accompagné d’une ode tirée des «5 colonnes à la Thune».

De grands poètes, ces marcheurs:

«O Jules, honorable «porc épique» /O toi, mon petit grain de fantaisie/ Serais-tu donc pour «lard brut»?/ Et chanterais-tu en la ou en rut?

Qu’importe! Toi le plus illustre des Jules/ Continue à faire plein d’émules/ En répandant par tout le canton/ A ta gloire, mille et un crousillons.

Bref, Jules, pas encore le temps de coincer la bulle.» Voilà qui est dit!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

"Une main fureteuse" dites-vous ??? Et s'il s'agissait simplement des machines de tri automatisées qui ont déchiré l'enveloppe en triant le courrier ? Si c'est cela, il faut simplement aller à la poste faire une demande de recherches pour son contenu...
Mais comme vous savez qu'il s'agit d'une "main fureteuse", ça sera alors inutile...

Écrit par : Sonia | 10/12/2014

Les commentaires sont fermés.