09/01/2015

Les pieds au chaud

La vie continue, malgré tout. Et plutôt que de continuer à broyer du noir, après ce triste mercredi, je fais délibérément dans la bonne nouvelle…

Cosette est ainsi une grand-maman comblée. Son petit-fils lui a fait le plus beau des cadeaux de Noël, dit-elle, avec ce geste fort et généreux qui vaut tous les présents achetés à prix d’or. Lequel?

Avec d’autres bénévoles, cet étudiant de vingt ans est allé donner un coup de main à l’organisation du repas de Noël destiné aux plus démunis. C’était le 24 décembre, derrière la gare Cornavin.

Les tables sont dressées avec un petit air de fête, les volontaires font le service et tiennent compagnie à celles et ceux qui viennent manger.

Le petit-fils voit soudain arriver vers lui un homme, pieds nus dans ses sandales d’été. Ni une ni deux, le jeune enlève ses chaussures et lui offre ses chaussettes. Bien chaudes, les chaussettes. Elles ont vite changé de pieds!

L’histoire ne dit pas si Cosette les avait tricotées. Mais elle est prête à lui fournir une nouvelle paire, si besoin.

Cela dit, des chaussettes, des habits chauds ainsi que des chaussures pour hommes et enfants sont actuellement recherchés par le Vestiaire social. Si vous en avez en trop, il faut les apporter au plus vite dans ce lieu destiné à vêtir ceux qui n’ont plus rien. Il se trouve au 34, rue de l’Avenir, aux Eaux-Vives, et il est cogéré par le Centre social protestant et Caritas. (022 700 09 31)

A Perly, une autre collecte s’est déroulée à l’Epiphanie: 80 personnes se sont retrouvées autour du vin chaud de Suzanne et Louis et ont donné une pièce. Et c’est à Jules que revient la cagnotte. Quelle bonne initiative!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.