13/01/2015

Les rois sont nus

Sale temps pour les sapins de Noël.

Ils sèchent tristement sur pied, abandonnés çà et là dans les rues de la ville, entre poubelles et détritus divers.

Les rois des forêts sont désormais nus, dépouillés de toute magie, gênés de se trouver en si fâcheuse posture sur la voie publique. Certains se drapent dans un grand plastique, pour garder un semblant de dignité. C’est dire.

Or, il n’y a pas si longtemps encore, les familles s’émerveillaient devant eux. Ils étaient chouchoutés, admirés, entourés. Ils se trouvaient au cœur de toutes les attentions, avec leurs promesses de cadeaux et leurs parures étincelantes.

On est vite peu de chose, pas vrai?

Aujourd’hui ces sapins sont devenus des encombrants. Des vieux restes dont il faudrait se débarrasser au plus vite, comme des souvenirs gênants. Même les chiens pissent dessus en passant. Quel manque de respect…

C’est donc la gueule de bois assurée chez les sapins de Noël. Et ce n’est pas fini: au fur et à mesure que les camions de la voirie viennent les ramasser, il en ressort encore des appartements. Toujours secs, plus désolants.

Il en est un cependant qui reprend du service, planté au beau milieu du trottoir de la rue de l’Athénée, entre les numéros 21 et 23. Que fait donc là cet arbre, dressé de guingois? Il comble un gros trou!

Un bon gros trou situé près d’une plaque d’égout mais pile sur le passage des piétons. Il est béant depuis une semaine déjà, et attend qu’on veuille le boucher, d’une manière ou d’une autre.

Parce que le jour où ce petit sapin sera enlevé, bonjour les accidents!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.