19/01/2015

Sale ne fait pas propre

Ici, pas de «sale», que du propre! Aux Recyclables de la rue de Carouge, on lave désormais plus blanc que blanc pour annoncer la grande braderie de livres d’occasion.

Comme partout ailleurs, le temps est aux bonnes affaires. Elles se manifestent très souvent par une épidémie de «sale» qui se répand sur les vitrines des magasins. A l’intérieur aussi.

Depuis l’apparition de cette étrange maladie, il y a deux ou trois ans de ça, de nombreux clients se plaignent. Ça leur fait mal aux yeux.

Ces personnes ne sont pas des intégristes de la langue française qui ne supporteraient pas un anglicisme. Elles réfléchissent simplement au sens des mots. Et dans ce cas, il n’y a pas photo.

Sale, ça fait vraiment tache! Surtout pour des marchandises neuves…

Des commerçants ont pris la mesure de cet agacement et reviennent aux traditionnelles soldes. Pour être sûrs que leur clientèle anglophone comprenne bien la signification de ce mot étrange, ils font figurer l’annonce promotionnelle dans les deux langues. Bel effort éducatif!

Certaines enseignes préfèrent éviter les sujets qui fâchent et se contentent de mettre en avant le signe «%» qui signale des prix réduits.

D’autres se la jouent encore plus feutrée. Dans les Rues Basses, le grand magasin Globus affirme sobrement que celui qui calcule achète chez lui…

Notez qu’il a de la concurrence.

Ceux qui calculent beaucoup depuis jeudi se ruent là où ne s’affiche ni sale, ni soldes: samedi, des gens faisaient la queue sur une cinquantaine de mètres pour entrer dans un bureau de change!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Entièrement d'accord avec vos propos : je n'apprécie pas le mot "sale" pour ce qui devient - finalement - une proposition d'achat(s) à un prix acceptable pour la majorité des citoyens et citoyennes.

Bonne journée à vous.

Écrit par : Marie | 19/01/2015

Bonjour Julie...

Le "sale", j'en parlais lors de l'un de mes premiers billets, je suis très heureux que quelqu'un qui a plus de poids que moi s'en saisisse aussi. Je n'ai pas fini de m'étrangler aussi à chaque fois. Merci.


( http://autreregard.blog.tdg.ch/archive/2012/10/23/commercants-la-il-faut-que-l-on-discute.html )

Écrit par : Danijol | 19/01/2015

Bonjour!

Je boycotte le "SALE".

Écrit par : Keren Dispa | 19/01/2015

Les commentaires sont fermés.