28/01/2015

Le bon voisinage

C’est un immeuble comme il en existe tant dans le canton. Ici, les locataires se respectent, se disent bonjour, et les choses en restent généralement là.

Sur le même étage vivent d’un côté une grande famille, et de l’autre une dame plus âgée, vivant seule. Quinze années passent ainsi: on se croise sur le palier, on échange sans doute quelques mots sur les enfants qui grandissent ou sur les caprices de la météo.

Puis la santé de l’aînée se détériore. Elle perd petit à petit ses repères. Sa mémoire chancelle. Elle ne sait plus trop quel jour elle vit, ce qui la trouble.

L’automne dernier, elle parle de ses problèmes à sa voisine d’en face, lui confiant aussi qu’elle attend une place dans un EMS.

La mère de famille comprend bien le message. Mais quel signal envoyer à cette dame fragilisée pour la rassurer et lui montrer qu’elle n’est pas seule?

Elle trouve alors une solution simple et cohérente. Chaque matin, elle va écrire sur une feuille A4 le nom du jour de la semaine et la date, genre jeudi 6 novembre, le tout accompagné d’un petit dessin. Puis elle scotche l’information sur sa porte d’entrée.

Sa voisine peut ensuite entrouvrir la sienne pour savoir quel jour il est. Elle peut même le faire plusieurs fois d’affilée si elle ne s’en souvient plus. Et ça l’aide.

Cette attention peut sembler dérisoire. Mais en un mois et demi, elle a changé l’ambiance de la maison et a permis à l’aînée de vivre plus sereinement ses derniers jours dans son appartement.

Juste avant d’entrer à l’EMS, cette dame a encore fêté Noël dans la famille d’en face de chez elle. Et c’était bien!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.